Oui, affirme sans détour Victor Lora, auteur du best-seller « La retraite à 40 ans, c’est possible ». À seulement 32 ans, ce jeune homme se lance un défi : atteindre la liberté financière et prendre sa retraite anticipée, à l’âge de 40 ans. Comment ? En menant une vie frugale et en réalisant de nombreux investissements. Comment être à la retraite à 40 ans ? Quelle somme d’argent pour arrêter de travailler ? On vous livre les secrets de ce jeune investisseur frugal…

La retraite à 40 ans, c’est possible ?

« La retraite à 40 ans, c’est possible », dixit Victor Lora

62, 64, 65 ans… ? Victor Lora n’a que faire de l’âge légal de départ à la retraite. Il ne se soucie pas davantage de l’énième réforme des retraites dans les tuyaux au Parlement. Très tôt, il s’est fixé un objectif, celui de partir à la retraite avant 40 ans. Spoiler : il y est arrivé à 30 ans.

Non, Victor Lora n’a pas gagné à l’EuroMillions. Spoiler numéro deux : ce jeune homme continue de travailler. Mais alors pourquoi parler de retraite ? Tout simplement parce qu’il n’a plus besoin de travailler pour gagner de l’argent.

À 30 ans, Victor Lora peut en effet se vanter d’être parvenu à atteindre son premier seuil de liberté financière, son « cross over the point » comme il se plaît à l’appeler. En clair ? Ses charges quotidiennes sont couvertes par ses seuls investissements.

Comme cet ancien ingénieur, de nombreux jeunes actifs ont fait le choix de la liberté financière. Une tendance inspirée du mouvement FIRE (Financial Independance, Retire Early, que l’on pourrait traduire par « liberté financière et retraite précoce »). Venu tout droit des Etats-Unis, l’esprit de cet élan social consiste à : « mener une vie frugale, et faire des investissements. En d’autres termes : consommer peu, investir beaucoup », nous résume l’auteur.

Stocksy_txp7fbe034aiuV300_Medium_2514210.jpg

Puis-je prendre ma retraite à 40 ans ?

En théorie non, l’âge légal de départ à la retraite est fixé à 62 ans. L’âge de la retraite à taux plein, c’est à dire l’âge à partir duquel un ancien travailleur peut espérer percevoir une pension de retraite à taux plein, s’approche quant à lui de 65-67 ans.

Pour autant, cet âge de départ à la retraite n’est pas obligatoire. Certains font le choix de partir à la retraite à 70 ans, voire au-delà. D’autres, optent au contraire pour la retraite anticipée : pour carrière longue, pour handicap ou pénibilité. Mais rares sont ceux qui ont la possibilité de partir à la retraite à 40 ans

Pourquoi ce chiffre de 40 ans ? Parce que la crise de la quarantaine est celle de la quête de sens. C’est aussi l’âge moyen du milieu de la vie. Mais surtout, 40 ans est l’âge charnière que la société considère comme celui de l’ascension de carrière. Un âge d’or donc, celui où l’on peut aussi faire le choix étonnant de se retirer.

La retraite à 40 ans, c’est possible ! C’est vrai, mais ne comptez pas sur votre pension de retraite à taux plein. Ce n’est pas d’elle que vous vivrez. Choisir de partir à la retraite à 40 ans, c’est au contraire se donner les moyens d’y parvenir. La recette du succès ? Selon Victor Lora : « consommer peu, investir beaucoup. »

Quelle somme d'argent pour arrêter de travailler ?

N’attendez plus le revenu universel. Victor Lora vous invite à vous le constituer vous-même. « L’objectif n’est pas tant de ‘’prendre sa retraite’’ avant 40 ans », explique-t-il, mais de se « libérer des contraintes financières avant 40 ans ».

Pour y parvenir, l’auteur s’attache à atteindre ce qu’il nomme son « cross over the point », c’est à dire son seuil de liberté financière. Pas un de ces seuils qui vous permet de vivre d’amour et d’eau fraîche. Non, un seuil à partir duquel vos dépenses quotidiennes sont couvertes par les revenus de vos investissements.

Ce seuil, c’est à vous de vous le fixer. Il s’agit de déterminer une moyenne de revenus nécessaire pour satisfaire vos besoins au quotidien. Il dépend de votre situation personnelle et familiale, mais aussi de vos aspirations personnelles. Le seuil de liberté financière doit être calculé au plus juste, pour vous permettre de réaliser votre projet de vie.

À partir de ce montant, vous saurez précisément combien investir et quel rendement minimal il vous faut atteindre pour arrêter de travailler. Bref, partir à la retraite à 40 ans.

Avec Perlib, votre épargne est entre de bonnes mains

Comment être à la retraite à 40 ans ?

Pas question ici de vivre une vie d’ascète, reclus dans une hutte au fond des bois. Non, l’auteur ne vous fait pas la promesse d’une vie « hors système », Sa méthode s’intègre au contraire parfaitement au système capitaliste. Dans son livre, il ne nous parle pas décroissance, mais plutôt « investissements, placements, capitalisme. »

Alors à quels placements et investissements fait-il référence ? Victor Lora propose concrètement de remplacer les revenus ou bénéfices de son travail par ce qu’on appelle des « revenus passifs ».

Sa stratégie repose sur quatre piliers :

  • les investissements immobiliers : notamment grâce à l’effet de levier qui permet de décupler ses capacités d’investissement et l’optimisation de leur fiscalité grâce aux dispositifs Pinel, LMNP …etc.
  • la bourse et les placements financiers : notamment les investissements à fort rendement, à travers la règle des 4%, largement plébiscitée par le mouvement FIRE.
  • les side business : développer des projets qui, une fois mis en place, demandent très peu de temps, pour un rendement maximal.
  • le frugalisme : favoriser l’épargne et adopter une consommation minimaliste.

Il soutient que si ces quatre piliers sont réunis, la retraite à 40 ans est possible.

Capture d’écran 2022-09-05 à 18.06.55.png

Est-ce possible de vivre sans travailler ?

Ne vous méprenez pas, la retraite à 40 ans ne s’obtient pas en restant assis, les bras croisés. Il ne faut pas confondre frugalisme et glandouille. Victor Lora ne fait pas l’éloge de la paresse, mais nous incite à « consommer moins et épargner plus. »

Avec la frugalité, l’auteur fait de l’épargne une priorité. En parallèle de ses placements et investissements, il incite très clairement à tenir son budget et adopter un comportement minimaliste. En clair, il faut « consommer peu et investir beaucoup ».

Alors, quels supports d’épargne choisir ? Il existe bien sûr les classiques livrets d’épargne. Pour autant, ces placements financiers n’offrent pas un excellent rendement. Au contraire, l’Assurance-vie permet de bénéficier d’un rendement bien plus important.

L’Assurance-vie, qui est le placement préféré des Français, a également l’avantage de vous permettre de retirer vos fonds à tout moment. Une stratégie financière pertinente si vous souhaitez partir à la retraite à 40 ans.

D’autres supports d’épargne vous permettent de vous assurer des revenus complémentaires. C’est le cas du Plan Epargne Retraite (PER). Certes, vous ne pourrez le percevoir qu’une fois définitivement à la retraite, mais cela reste un incroyable outil d’épargne au rendement performant et à la fiscalité audacieuse.

Si on résume, comment être à la retraite à 40 ans ? Épargnez, investissez dans l'immobilier et placez judicieusement votre argent. Si vous ne savez pas par où commencer, faites-vous aider ! Expert des placements financiers et immobiliers, Perlib peut vous accompagner. À vous la liberté financière et la retraite anticipée !

Cotisez pour votre retraite

Posez une question
un expert vous répondra

Perlib : la gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
5.0
GoogleAvis Google | 164 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilité
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727.

logo-orias.svg