Publié le 28 juin 2021

5 critères pour bien choisir son PER

Le fonctionnement du PER : quelques rappels

Le PER (Plan Épargne Retraite) est un produit d’épargne créé en 2019 dans le cadre de la loi Pacte pour remplacer les anciens contrats (PERP, Madelin, Perco…). Son but : vous permettre d’accumuler une épargne afin de compléter vos revenus une fois arrivé à la retraite. Dans sa forme, le PER est semblable aux assurances-vie : comme expliqué sur ce guide sur les PER, il donne accès à deux types de placements, les fonds euros et les unités de compte (fonds d’investissement financiers ou immobiliers). En fonction du PER que vous choisissez, il y aura plus ou moins de fonds disponibles.

Les avantages du PER

Ainsi, le PER est un bon produit pour ceux qui souhaitent prendre en main leur retraite dès maintenant et faire fructifier leur argent, pour être plus serein à l’avenir. Mais saviez-vous que le PER a d’autres avantages que simplement placer pour sa retraite ? Avant toute chose, il est bon de rappeler les avantages de cette enveloppe :

  • Le PER permet de réduire son impôt sur le revenu : les sommes placées sur cette enveloppe sont déduites (jusqu’à 10% du total imposable par foyer). Il est même possible de dépasser les 10% en utilisant les plafonds des trois dernières années pour ceux qui viennent tout juste d’ouvrir leur PER. Ainsi, il est particulièrement avantageux pour les personnes étant dans les tranches d’imposition de 30% et plus.
  • Les sommes qui ont été défiscalisées permettent de faire fructifier plus vite son capital grâce à l’effet « boule de neige » avec un effort d’épargne moins important
  • Les modalités de sortie du PER sont avantageuses : il y a le choix entre sortie en rente, sortie en capital… Les sommes peuvent même être débloquées avant la retraite, en cas d’achat de sa résidence principale par exemple.

Venons-en maintenant aux critères pour bien choisir son PER.

Obtenir une étude des différents PER

Les critères pour le choix de son PER

Des frais limités

Le plus important lors de la souscription de votre PER et de vérifier les frais appliqués par l’assureur. En effet, les frais qui s’ajoutent les uns aux autres peuvent finir par sacrément rogner sur la performance ! Ainsi, il est conseillé de souscrire à un PER sans frais sur versements, ni frais d’arbitrage (afin de pouvoir réattribuer votre allocation à tout moment sans soucis), et de faibles frais de gestion (moins de 0,7%). Généralement, les PER distribués par des courtiers en ligne répondent à ses exigences. Attention, les fonds dans lesquels vous investissez ont, eux aussi, des frais ! Préférez ceux sans frais sur versement également ni frais sur la performance.

Bien choisir le mode de gestion

Il existe deux modes de gestion pour le PER : la gestion libre et la gestion sous mandat. Les assureurs vous offriront généralement le choix entre les deux gestions. En gestion sous mandat (ou pilotée), c’est l’assureur qui répartit votre épargne en fonction du risque que vous êtes prêt à prendre. On appelle cela le profil de risque (profil prudent, profil équilibré, profil dynamique…) 

En gestion libre, c’est vous qui décidez de la répartition de votre allocation : cela suppose d’avoir quelques connaissances en placements financiers pour apprécier le risque de chaque fonds proposé.

Si vous optez pour la gestion libre…

…Alors vérifiez ce que propose le PER en fonds euros (au capital garanti) et en unités de compte. Il est préférable qu’il propose au moins un fonds euro opportuniste (qui ont de meilleurs rendements que les classiques). Un grand nombre d’unités de compte (au moins une centaine) est également indispensable. Vous pouvez trouver en unités de compte :

  • Des actions de sociétés cotées en bourse 
  • Des fonds d'investissement (SICAV, Fonds communs de placement…)
  • Des fonds indiciels (ETF)
  • Des sociétés immobilières (SCPI, OPCI…)

Si vous optez pour la gestion libre, il est également important de vérifier que votre contrat propose des options de stop win (sécurisation des plus-values), de stop loss (pour couper les pertes), ainsi que le rééquilibrage automatique (pour garder la répartition initiale de votre portefeuille). Ce sont des options parfois méconnues, mais qui peuvent être très utiles !

Si vous optez pour la gestion pilotée

…Alors regardez les performances historiques et les frais de gestion. Il est toujours préférable de comparer les performances historiques différents assureurs, car même si les performances passées ne préjugent pas des performances futures, celles-ci pourront vous indiquer comment l’assureur a géré lorsque les marchés ont été secoués en 2018 et en 2020.

Le contrat devra vous donner également le choix entre plusieurs profils de gestion, au moins quatre :

  • Profil type prudent
  • Profil type équilibré
  • Profil type dynamique
  • Profil type offensif

 En fonction de votre appétence au risque et votre horizon de placement (plus il est long, plus un profil dynamique est adapté) l’assureur vous conseillera un profil – mais il est toujours préférable d’avoir la possibilité de passer d’un profil à l’autre si vous changez d’avis.

Enfin, nous apprécions tout particulièrement les contrats qui proposent des options de sécurisation progressive, afin de sécuriser votre capital à l’approche de l’heure de la retraite.

Vérifier les modalités de sorties du PER

Il existe plusieurs modalités de sorties du PER lors de votre arrivée à la retraite, pour s’adapter à toutes les situations. Vérifiez que le contrat les propose toutes : 

  • La sortie en capital (percevoir la totalité de son capital)
  • La rente classique (une rente versée jusqu’à votre décès calculée en fonction de votre âge, la somme sur votre contrat et votre espérance de vie)
  • La rente réversible (la rente est versée jusqu’à votre décès, puis tout ou partie continue à bénéficier à une personne désignée)
  • La rente avec annuités garanties (vous fixez la durée pendant laquelle vous souhaitez la percevoir)
  • La rente par paliers croissants (la rente est plus faible les premières années puis augmente les dernières années)
  • La rente par paliers décroissants (la rente est plus importante les premières années, et diminue les dernières années)
  • La rente avec option dépendance (En cas de perte d’autonomie partielle ou totale, la rente double)

À noter qu’il est parfois possible de sortie une partie du capital et de toucher le reste en rente. Si vous souhaitez sortir en rente viagère, il faut également vérifier quelle table de mortalité est utilisée (s’il s’agit de celle lors de l’ouverture du contrat ou celle au moment de la sortie).

Un assureur de qualité

Le contrat n’est pas la seule chose qui compte pour votre PER : la compagnie d’assurance est importante, c’est elle qui détient votre argent. Par conséquent, il faut que celle-ci soit solide et fiable. Privilégiez donc les compagnies qui ont déjà de longues années derrière elles et qui sont bien connues des épargnants (Aviva, Generali, SwissLife, Suravenir…)

Un bon service client

En plus de l’assureur, le PER doit être distribué par un bon courtier qui assure un bon service client efficace en cas de question de votre part. En effet, c’est bien le courtier et non l’assureur (qui lui loge votre argent) qui sera votre interlocuteur dès la souscription jusqu’à la sortie de votre contrat au moment de la retraite.

En résumé : préférez les PER 100% en ligne

Maintenant que vous avez toutes les clés en main pour trouver le PER idéal pour préparer votre retraite, sachez que les meilleurs contrats sont tous 100% en ligne. En plus de diminuer les frais, les contrats en ligne offrent une gestion plus facile de son PER. En effet, à l’heure du tout-digital, plus besoin d’envoyer des papiers : l’ouverture, les versements, les arbitrages, tout peut se fait depuis son ordinateur ou son portable à n’importe quel moment.