Quelles sont les différentes solutions d’épargne retraite individuelle ?

Ça y est, vous êtes décidé à épargner en vue de la retraite. Et vous faites bien, il n’est jamais trop tôt pour s’en préoccuper. Car, plus tôt vous cotisez, plus votre plan retraite va produire des intérêts et vous offrir des avantages fiscaux. Vous avez entendu parler des solutions d’épargne retraite individuelles, mais vous ne savez pas par où commencer ? Quel plan épargne pour ma retraite ? Suivez le guide !

Comment faire une épargne retraite ?

La retraite obligatoire, dite pension de retraite de base, se révèle malheureusement insuffisante à nos attentes et nos besoins. C’est pourquoi, nombre de Français, notamment les travailleurs non-salariés, font le choix de cotiser auprès d’un organisme d’épargne retraite individuelle complémentaire.

Dès lors que vous avez décidé de vous constituer une épargne retraite individuelle, il existe plusieurs moyens d’y arriver. Autrefois, nos ancêtres plaçaient de l’argent, de l’or et des bijoux dans un coffre-fort. Ou bien ils investissaient « dans la pierre », considérant l’immobilier comme une valeur refuge. 

Puis, sont apparus les livrets bancaires d’épargne individuelle : livret A, Livret de développement durable et solidaire (LDDS), livret d'épargne populaire (LEP), Plan épargne logement (PEL), livret jeune… Ces solutions d’épargne retraite individuelles consistent à être titulaire d’un livret et placer de l’argent sur un compte pour ne plus y toucher. Votre épargne se trouve ainsi en sécurité, mais votre argent ne fructifie pas, il dort sur un livret bancaire. 

D’autres solutions d’épargne retraite à plus fort rendement s’offrent à vous. C’est le cas des plans d’épargne retraite individuels et collectifs, ainsi que de l’Assurance Vie. Ces placements vous permettent d’atteindre un rendement nettement supérieur avec une prise de risques très modérée. Conçus spécifiquement pour vous inciter à épargner pour la retraite, ils vous permettent également de bénéficier de réductions d’impôts intéressantes

Préparer mon épargne retraite

Quel contrat retraite choisir ?

Quelle que soit la solution épargne retraite que vous retenez, la majorité des contrats proposés dans le commerce fonctionne par capitalisation et propose un régime fiscal avantageux. Par ailleurs, sachez que vous pouvez cumuler un Plan Epargne Retraite individuel avec un PER collectif et une Assurance Vie.

Se constituer un plan d’épargne retraite individuel n’a jamais été aussi facile ! Autrefois, il existait quantité de contrats d’épargne retraite, distincts selon le statut professionnel sous lequel vous exerciez votre métier : profession libérale, salarié… Mais depuis le 1er octobre 2019, le Plan Epargne Retraite (PER) est venu remplacer les anciens contrats loi Madelin, Plan d'épargne retraite populaire (PERP), Plan d'épargne pour la retraite collectif (PERCO), Article 83, Prefon. Il n’existe donc plus qu’un seul Plan Epargne Retraite ouvert à tous. Et il est possible de procéder au transfert de votre ancien contrat sur ce nouveau dispositif. Quel que soit votre statut, ce PER vous suit tout au long de votre vie…

On distingue trois types de plans d’épargne retraite complémentaires de la retraite de base :

  • le Plan Epargne Retraite individuel, qui a vocation à remplacer les contrats d’épargne retraite individuelle complémentaires : PERP, loi Madelin, Prefon…
  • le PER entreprise collectif, qui a vocation à remplacer le PERCO, ancien contrat d’épargne retraite mis en place par l’entreprise au bénéfice de ses salariés.
  • le PER entreprise obligatoire, qui remplace l’ancien contrat « article 83 » obligatoire pour certaines entreprises à l’égard de leurs salariés.

Parmi ces trois types de placement, un seul constitue un plan d’épargne retraite individuel : le PER individuel. Ce nouveau produit d’épargne, instauré par la loi Pacte du 22 mai 2019, rencontre déjà un franc succès et concurrence l’Assurance Vie sur le podium des placements préférés des Français…

Qu'est-ce qu'un PER individuel ?

Nouveau-né de la loi Pacte de 2019, le PER individuel – également surnommé PERIN – est un plan d’épargne au long terme en vue de la retraite. Il vous permet de cotiser durant le temps de votre vie active, par versements volontaires ou programmés, sans limite de montant. 

Comme ses anciennes versions PERP et contrats loi Madelin, le Plan Epargne Retraite individuel présente des avantages fiscaux intéressants, notamment la possibilité de déduire les versements volontaires de votre revenu imposable.

C’est un produit d’épargne individuel et facultatif, ouvert à tous quelle que soit votre situation professionnelle (salarié, travailleur non salarié, personne en recherche d’emploi, fonctionnaire). Il revêt la forme d’un contrat d’assurance de groupe et dispose de la même structure qu’un contrat d’Assurance Vie.

Le principe du PER individuel est de vous inciter à cotiser jusqu’au jour de votre départ à la retraite. Les fonds épargnés sont donc théoriquement bloqués jusqu’à cette date. Néanmoins, le nouveau Plan Epargne Retraite individuel vous offre davantage de flexibilité

Contrairement à ses ancêtres PERP et loi Madelin, le PER individuel autorise le déblocage des fonds en anticipé pour l’achat de la résidence principale ou en cas de force majeure (licenciement, invalidité, décès du conjoint…). Il vous offre donc une souplesse quasi équivalente à celle de l’Assurance Vie.

Autre avantage qu’offre ce produit d’épargne retraite individuel, qu’il s’agisse d’un déblocage anticipé ou au jour de la retraite, il est dorénavant possible de sortir en rente viagère ou en capital. Un choix confortable qui permet à tous les retraités de mener à bien leurs projets et de bénéficier d’un complément de revenu confortable.

En savoir plus sur le PER individuel

Quel est le meilleur complément retraite ?

Depuis le 1er octobre 2019, il n’existe qu’un seul Plan Epargne Retraite pour tous : le PER individuel. Les anciens contrats PERP et loi Madelin ne sont plus commercialisés. Si vous êtes détenteur d’un de ces anciens contrats, rassurez-vous, vous pouvez parfaitement demander son transfert vers le nouveau dispositif PER. Mais où souscrire un tel contrat ? Et comment faire le tri entre les différents types de PERIN ? C’est parti !

Quels sont les différents types de PER individuels existants ?

Il est possible de souscrire un PER individuel auprès d’un établissement financier (banque) ou d’un organisme d’assurance. Mais prenez garde, tous ces contrats de ne se valent pas. Petit tour d’horizon des différents types de PER individuels existants…

Pour faire simple, il existe deux types de Plan Epargne Retraite individuel : 

  • le PER « assurance », qui est géré par un assureur, 
  • le PER « compte-titres », qui est géré par un gestionnaire d’actifs

Dans les deux cas, qu’il s’agisse d’un produit d’assurance ou titres, le régime fiscal et les options de sortie sont similaires. Quelle différence alors ? D’abord, selon que vous optez pour l’un ou l’autre, les supports d’investissements qui vous sont proposés, mais également les frais de gestion et la fiscalité en cas de décès de l’assuré, peuvent varier.

Mais, la grande différence entre un PER « assurance » et un PER « compte-titres », c’est que le premier est géré par un assureur et peut proposer un support d’investissement particulièrement sécurisant qu’on nomme « fonds euros », ce qui n’est pas le cas du le PER « comptes-titres ». En effet, le PER « assurance » est une forme de contrat d’Assurance Vie, le capital investi est donc garanti.

Enfin, avec un plan d’épargne retraite individuel, vous faites le choix de cotiser tout au long de votre vie active et pour l’avenir. Il faut donc veiller à placer votre épargne entre de bonnes mains et miser sur un acteur de confiance. Avant de souscrire un contrat épargne retraite, vous devez donc vous assurer de la solidité historique de votre courtier en assurances et de ses partenaires.

Quelle différence entre PER et PERP ?

Traditionnellement appelé PERP, cet ancien plan d’épargne retraite individuel se nomme aujourd’hui le « PER Individuel » ou « PERIN ». Depuis le 1er octobre 2019, il n’est plus possible de souscrire un contrat PERP, seul le PER individuel est commercialisable.

Le PERP est donc devenu « PER Individuel », mais au fond qu’est-ce que ça change ? Visant à remplacer les anciens contrats épargne retraite individuels, le PER en reprend tous les avantages. Avec le PERIN, vous avez toujours la possibilité de jouir d’un avantage fiscal grâce à la possible déduction des versements volontaires de votre revenu imposable. 

Mieux qu’une pâle copie de ses ancêtres, le PER individuel débarque avec des avantages supplémentaires. Disons que c’est une version optimisée de l’ancien PERP : plus flexible et plus souple. Ainsi, contrairement au PERP, le PERIN prévoit la possibilité de sortir non seulement en rente viagère, mais aussi en capital, voire même d’opter pour un mix de ces deux options !

Par ailleurs, le PERP ayant le même objectif que le PER individuel, celui de vous inciter à cotiser pour votre retraite, il prévoyait le blocage des fonds jusqu’à cette échéance. Ainsi, il vous était possible de sortir en anticipé que dans un cas de force majeure (décès du conjoint ou du partenaire de Pacs, l’invalidité, licenciement ou liquidation judiciaire…). 

Mais dorénavant, et c’est la grande révolution du PERIN, vous avez la possibilité de débloquer les fonds en anticipé pour l’achat de votre résidence principale ! Voilà qui fait du PER Individuel un placement plus flexible et ambitieux

Préparer mon complément de retraite

Comment fonctionne le PER individuel ?

Comme toutes les solutions d’épargne retraite individuelles, le PER individuel fonctionne sur un format de versements libres et facultatifs. Vous pouvez ainsi verser ponctuellement des sommes d’argent sur votre PERIN ou bien opter pour des prélèvements réguliers et programmés. 

À l’inverse de la retraite de base qui est obligatoire, vous avez la possibilité d’interrompre à tout moment les versements sur votre plan épargne retraite individuel. Ainsi, si une année vous rencontrez des difficultés financières, vous n’avez qu’à suspendre l’alimentation de votre contrat. Cela n’aura aucune conséquence sur votre capital épargné et celui-ci continuera à produire des intérêts.

Enfin, selon que vous payez ou non d’importants impôts et que vous êtes un gros contribuable – comme c’est le cas des professions libérales – vous avez intérêt à bénéficier de la déduction fiscale de vos versements. Si vous n’êtes pas imposable, vous pourrez encore bénéficier d’une carotte fiscale à la sortie…

Quels sont les modes de gestion de l'épargne retraite individuelle ?

Autrefois l’apanage des investisseurs les plus aisés, la gestion pilotée de votre plan d’épargne retraite individuel est maintenant accessible à tous. Elle s’impose d’ailleurs, depuis la loi Pacte, comme le mode de gestion par défaut. Plus de sécurité et plus de rendement, c’est le pari de ce mode de gestion. On fait le point…

La gestion pilotée avec le PER individuel

Sauf demande contraire de votre part, votre Plan Epargne Retraite individuel sera géré en gestion pilotée. Autrement dit, votre gestionnaire PER aura le contrôle et vos versements pourront être affectés sur des supports variés afin d’optimiser le rendement de votre contrat et d’en moduler les risques financiers. En un mot, vous laissez faire les pros !

Généralement, ce mode de gestion pilotée permet d’orienter les versements vers des supports dynamiques (unités de compte), puis vers des supports non risqués (fonds euros), à mesure que vous approchez de la retraite. 

Vous avez toujours la possibilité, en amont, de choisir un profil d’investisseur qui vous convient le mieux : prudent, équilibré et dynamique. Ce choix orientera ainsi votre gestionnaire sur la stratégie d’investissement à adopter en fonction de vos envies et besoins.

L’avantage principal de ce type de gestion de votre épargne retraite, c’est qu’en plus de bénéficier d’un regard expert sur les avantages et risques du marché, vous déléguez à votre gestionnaire la lourde charge de faire seul tous les arbitrages. Avec lui, pas d’investissement à l’affect, uniquement de la rentabilité. 

Le Plan Epargne Retraite individuel en gestion libre 

Vous préférez tout contrôler, avoir les manettes de votre épargne retraite et rester totalement libre de vos investissements ? Optez pour la gestion libre !

Mais attention, ce mode de gestion implique un suivi régulier de votre épargne retraite et aussi un important engagement de votre part et de votre temps. Par ailleurs, elle requiert une certaine connaissance des marchés financiers et d’être totalement à l’aise avec le fonctionnement des placements financiers. 

En d’autres termes, n’allez pas vous risquer à la gestion libre de votre épargne retraite individuelle si vous n’êtes pas qualifié en ce domaine. Vous risqueriez fort de procéder à de mauvais placements et donc, de le regretter. 

Est-il intéressant d'ouvrir un plan épargne retraite individuel ?

Alors, si on résume, pourquoi ouvrir un plan d’épargne retraite individuel ? D’abord, on l’a vu précédemment, ces solutions présentent l’avantage d’un meilleur rendement que les livrets d’épargne bancaires. Pour autant, le PER n’en reste pas moins un placement fiable et sécurisé.

Ensuite, retenons que le PER, comme ses ancêtres, offre une déduction d’impôt attractive. Ce qui n’est pas le cas des livrets d’épargne classiques. En souscrivant à un plan d’épargne retraite individuel, vous bénéficiez de la déduction de votre revenu imposable dans la limite de 31.785 euros et jusqu'à 74.969 euros pour les travailleurs non-salariés (TNS). Le PERIN est donc particulièrement intéressant pour les gros contribuables comme les professions libérales.

Enfin, vous avez tout intérêt à procéder au transfert de votre ancien contrat épargne retraite individuel sur un PER. Ce nouveau dispositif vous offre en effet une plus grande souplesse à la sortie. Vous pouvez dorénavant sortir en rente viagère ou en capital. Et le déblocage des fonds en anticipé est autorisé pour l’achat de la résidence principale.  

Si autrefois, de nombreux Français ont pu se montrer frileux à l’égard des contrats épargne retraite, c’était précisément parce que « l’argent était bloqué » jusqu’à la retraite. Ainsi, beaucoup s’orientaient par défaut vers l’Assurance-Vie, jugée plus souple. Aujourd'hui, avec la souplesse des nouveaux PER individuels, l’épargne retraite ne fait plus peur… Et l’Assurance Vie ne vient pas en remplacement, mais en complément !

Ouvrir un PER ?

Quel âge pour souscrire un PER individuel ?

Le PER individuel est ouvert à tous. Toute personne âgée de 18 à 68 ans peut donc souscrire à un PER. Par ailleurs, il s’adresse à tous les statuts professionnels sans restriction : étudiant, jeune actif, salarié, travailleur indépendant, fonctionnaire, profession libérale... 

Pour autant, n’attendez pas d’être classé dans la catégorie « seniors » pour vous soucier de votre retraite future. Retenez que plus tôt vous commencerez à épargner, moins l’effort d’épargne à fournir sera éprouvant. Et plus vous vous y prenez en amont, plus le capital que vous allez réunir sera élevé. On appelle cela l’effet boule de neige ! 

Alors, quel est l’âge idéal pour se pencher sur sa retraite et l’anticiper au mieux ? Si l’on en croit les épargnants, 30 ans serait l’âge idéal pour souscrire à une solution épargne retraite individuelle. En effet, à 30 ans, un épargnant a une vision plus nette de son avenir professionnel et de ses capacités d’épargne. Il sera aussi probablement dans une situation personnelle qui lui permet d’envisager des projets au long terme…

Est-il possible d'avoir plusieurs plans d’épargne retraite individuels ?

Vous souhaitez cumuler plusieurs plans d’épargne retraite ? C’est possible. Vous l’avez compris, d’abord vous pouvez disposer d’un PER entreprise et d’un PER individuel. Mais la loi prévoit encore que vous souscriviez à plusieurs PER entreprise et plusieurs PER individuels… « Sky is the limit » !

Pour autant, quel que soit le nombre de PER individuels ou collectifs possédés par un même épargnant, un plafond de déductibilité est valable pour tous les Plan Epargne Retraite confondus. Une fois ce plafond atteint, vous ne pouvez aller au-delà.

Enfin, vous avez également la possibilité de cumuler un livret d’épargne retraite bancaire et un Plan Epargne Retraite. De même que vous pouvez parfaitement ouvrir en même temps un PER Individuel et une Assurance-Vie. Toutes les combinaisons sont possibles.

En résumé :

- Le Plan Epargne Retraite est plus avantageux que les livrets épargne retraite bancaire. Son rendement est nettement meilleur pour des risques très modérés.

- Il existe deux types de PER, le PER assurance et le PER compte-titres. Mais seul le PER assurance permet d’investir sur des supports en fonds euros qui garantit le capital investi.

- Il est possible de cumuler diverses solutions d’épargne retraite individuelle : PER individuel, Assurance-Vie, livrets bancaires épargne retraite.

Verdict ? Quelle est la meilleure solution épargne retraite individuelle ? Si pendant longtemps l’Assurance Vie a été classée « placement préféré des Français », c’est parce qu’elle ne connaissait pas encore les avantages du nouveau PER individuel. Plus souple que ses ancêtres et entièrement dédié à la retraite, il est fort à parier qu’à l’avenir le plan d’épargne retraite gagnera du terrain…
 

Connaitre les différentes solutions