Qu’appelle-t-on le taux d’usure ?

Publié le 15 mars 2023
par Assia Bousfiha

Le taux d'usure est un terme qui revient souvent dans le domaine des crédits et des prêts. Il s'agit d'un taux limite au-delà duquel les établissements de crédit ne peuvent pas proposer de prêts. Cette mesure vise à protéger les consommateurs contre les pratiques abusives des établissements de crédit. Dans cet article, nous allons vous expliquer le fonctionnement de ce taux, ses implications pour les différents types de prêts, ainsi que les seuils d'usure applicables pour chaque catégorie.

Qu'est-ce que le taux d'usure et comment est-il calculé ?

Le taux d'usure est le taux maximum auquel les établissements de crédit peuvent proposer des prêts. Ce taux est calculé à partir du taux effectif moyen pratiqué au trimestre précédent, majoré d'un coefficient multiplicateur fixé par la Banque de France. Ce coefficient varie en fonction de la durée du prêt et de sa nature (immobilier, consommation, etc.).

Ce taux s'applique à tous les prêts, qu'ils soient à taux fixe ou à taux variable, qu'ils concernent des crédits immobiliers ou des prêts à la consommation. Le taux annuel effectif global (TAEG) d'un prêt ne peut donc pas dépasser le taux applicable.

Quelles sont les conséquences de ce taux pour les emprunteurs ?

Le taux d'usure a des implications importantes pour les emprunteurs, car il peut affecter leur capacité à obtenir un crédit ou à négocier des conditions favorables. Si le taux d'intérêt proposé par un établissement de crédit dépasse le taux applicable, le prêteur est en violation de la loi et le contrat de prêt est considéré comme nul. Cela signifie que les emprunteurs peuvent être confrontés à des difficultés pour obtenir le financement dont ils ont besoin pour leurs projets.

En outre, ce taux peut également avoir un impact sur le coût total du crédit pour l'emprunteur. Si un prêteur est limité par ce taux, cela peut signifier qu'il doit appliquer des taux d'intérêt plus élevés pour compenser les risques liés à l'octroi du crédit. Les emprunteurs peuvent donc se retrouver à payer des intérêts plus élevés sur leur prêt, ce qui peut augmenter le coût total du crédit.

taux usure

Cependant, il est important de noter que ce taux est un outil de protection pour les consommateurs, car il empêche les prêteurs d'abuser de leur position en fixant des taux d'intérêt excessifs. Par conséquent, bien que cela puisse rendre l'obtention d'un crédit plus difficile pour certains emprunteurs, cela contribue également à maintenir des pratiques de prêt équitables et responsables.

Pour éviter les implications négatives du taux d'usure, il est important que les emprunteurs se renseignent sur les taux d'intérêt en vigueur et les seuils de l'usure applicables à leur type de prêt. Ils devraient également négocier les conditions du prêt avec leur prêteur pour s'assurer que les taux d'intérêt proposés sont conformes aux lois en vigueur. Les emprunteurs devraient également s'efforcer de maintenir une bonne cote de crédit, car cela peut leur donner accès à des taux d'intérêt plus bas et à des conditions de prêt plus favorables.

Comment s'applique-t-il aux prêts immobiliers ?

Le taux d'usure s'applique également aux crédits immobiliers, qu'ils soient à taux fixe ou variable. Cependant, il convient de faire une distinction entre les prêts immobiliers à taux fixe et les prêts immobiliers à taux variable.

Pour les prêts immobiliers à taux fixe, le taux est déterminé en fonction de la durée du prêt, avec des seuils qui varient en fonction de la durée sur laquelle la somme est empruntée. Pour les prêts immobiliers à taux variable, le taux est calculé en fonction de l'indice de référence auquel est indexé le prêt.

Il est important de noter que le taux d'usure ne doit pas être confondu avec le taux maximum autorisé. Le taux maximum autorisé est le taux d'intérêt maximum que les établissements de crédit peuvent pratiquer. Il est fixé par la loi et est indépendant du taux d'usure.

Quelles sont les conséquences de son dépassement ?

Le dépassement de ce taux est considéré comme une pratique abusive et est passible de sanctions pénales. Les établissements de crédit qui pratiquent des taux supérieurs encourent des amendes pouvant aller jusqu'à 300 000 euros d’amende et deux ans d’emprisonnement.

En outre, les contrats de crédit qui comportent un taux d'intérêt supérieur au taux d'usure sont réputés non écrits. Les emprunteurs peuvent donc demander la nullité de leur contrat et le remboursement des sommes versées à titre d'intérêts.

Cotisez pour votre retraite

Comment éviter le dépassement du taux d’usure applicable ?

Le dépassement du taux d'usure peut entraîner des conséquences financières importantes pour les emprunteurs et les établissements de crédit. Pour éviter cela, il est important de bien comprendre les seuils de l'usure et de prendre des mesures pour ne pas les dépasser.

Tout d'abord, il est recommandé de bien se renseigner sur les taux applicables à chaque catégorie de prêts et à chaque trimestre. Ces taux sont publiés par la Banque de France à la fin de chaque trimestre et sont disponibles sur son site internet. Il est donc essentiel de se tenir informé de ces évolutions pour éviter tout dépassement.

Ensuite, pour éviter de dépasser ce taux, il est important de bien négocier les conditions de son crédit avec l'établissement prêteur. Il est possible de négocier les taux d'intérêt et les frais de dossier pour obtenir des conditions plus favorables. Il est également possible de souscrire une assurance emprunteur pour obtenir des tarifs plus avantageux.

compte épargne

Il est également important de bien lire et comprendre les termes et conditions de son contrat de crédit avant de le signer. Il est conseillé de se faire accompagner par un conseiller financier pour s'assurer que les clauses du contrat sont conformes à la loi et qu'il n'y a pas de dépassement du taux d'usure.

Enfin, si malgré toutes ces mesures, le taux est dépassé, il est recommandé de contacter immédiatement l'établissement de crédit pour trouver une solution amiable. Si cela n'est pas possible, il est possible de contacter une association de consommateurs ou un avocat spécialisé pour obtenir des conseils juridiques et entreprendre des poursuites contre l'établissement prêteur.

En conclusion, le taux d'usure est un élément important à prendre en compte lors de la souscription d'un crédit. Il permet de protéger les emprunteurs des pratiques abusives des établissements de crédit en fixant un seuil maximum pour les taux d'intérêt pratiqués. Il est donc essentiel de vérifier que le taux d'intérêt proposé par l'établissement de crédit ne dépasse pas le taux applicable au moment de la souscription du prêt. Pour cela, il est recommandé de se renseigner auprès de sa banque ou de faire appel à un conseiller en crédit immobilier.

Posez une question
un expert vous répondra

Pour examiner votre commentaire, nous sommes amenés à traiter vos données personnelles. Pour plus d'informations, consultez notre Politique de confidentialité.

La gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
Avis GoogleAvis Google | 4.9 sur 482 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727