Groupement forestier : pourquoi et comment investir ?

Publié le 16 janvier 2023
par Henri des Rieux

Des arbres. À première vue, on ne voit pas en quoi cette plante ligneuse au vert feuillage pourrait bien rapporter. Mais ne vous fiez pas à la simplicité de son ramage. À y regarder d’un peu plus près, c’est l’arbre qui cache la forêt. Et la forêt est un investissement particulièrement rentable. Trop peu connu, le groupement forestier est un investissement durable et d’avenir. Pourquoi et comment investir ? Suivez le guide.

Qu’est-ce qu’un groupement forestier ?

Commençons par défricher le terrain. Dans forestier, il y a bien sûr forêt. « Dis-moi Jamy », c’est quoi une forêt ? À ne pas confondre avec le bois, la forêt est un écosystème peuplé d’arbres sur un massif de plus de 50 ares.

Alors qu’est-ce qu’un groupement forestier, si ce n’est un groupement de forêts ? Presque ! Un groupement foncier forestier (GFF), ou une société d’épargne forestière (SEF), est une Société Civile (SC) qui a pour but l’achat et la gestion de forêts. L’investisseur d’un groupement forestier perçoit les recettes issues de l’exploitation de ces forêts.

En France, les territoires forestiers appartiennent à 75% à des propriétaires privés. Résultat ? Les forêts sont morcelées et de petites tailles puisque 90% des propriétaires possèdent moins de 10 ha de forêt.

Historiquement, les groupements forestiers ont donc été créés pour rassembler ces propriétaires et optimiser la gestion des forêts. Aujourd’hui, les investisseurs supervisent et exécutent un plan de gestion et bénéficient en retour des revenus d’exploitation.

Comment fonctionne un groupement forestier ?

Chaque groupement forestier dispose d’un gérant et de plusieurs associés. Le gérant est nommé au jour de la constitution du groupement forestier. Il est chargé de :

  • définir la stratégie du groupement forestier à travers un Plan Simple de Gestion,
  • superviser son exécution,
  • valider le budget, le prix de vente des bois et leurs modalités,
  • suivre les exploitations et les plantations de bois,
  • gérer la facturation, la perception et la redistribution des revenus.

Par ailleurs, un groupement forestier n’est pas simplement une plantation d’arbres. Il doit pouvoir générer des revenus. C’est d’ailleurs ce qui en fait un investissement intéressant. Un groupement forestier doit ainsi engendrer un chiffre d’affaires supérieur à ses charges d’exploitation (frais d’exploitation, frais de surveillance des forêts, coût des assurances tempête et incendie, frais de gestion du groupement…).

Quel est le prix moyen d'un hectare de bois ?

La surface des massifs forestiers a plus que doublé en France depuis 1850. Pourtant, la forêt ne perd pas de sa valeur. Plus elle présente d’essences d’arbres diversifiés, plus son exploitation sera diversifiée : menuiserie, marqueterie, emballages, papier, bois de chauffage…

L'indice du prix des forêts est calculé à partir du prix moyen par hectare estimé par la Société forestière et les Safer. Or, le prix moyen à l’hectare (équivalent à 10.000 m2) en France ne cesse de progresser depuis 1998. Ainsi, en 2022, le prix moyen à l'hectare s’élevait à 5 374 euros.

Est-ce rentable d'acheter une forêt ?

L’arbre peut-il rapporter de l’oseille ? Au cours de ces dernières décennies, l’exploitation du bois a évolué à mesure de l’éveil des consciences écologiques.

D’une manière générale, les revenus d’un groupement forestier sont générés par la vente de bois et, parfois, par la perception de loyers de chasse. La rentabilité d’une forêt est donc fonction du prix du sol, de sa densité, de sa nature et de sa localisation.

Ainsi, la valeur d’un groupement forestier dépend principalement de trois paramètres :

  • la situation géographique
  • l’offre et la demande
  • la nature du bois exploité (chêne, pin, etc).

De plus en plus considérée comme une valeur refuge, la forêt est un actif de diversification stable (forte demande, offre faible) bénéficiant d'une fiscalité attractive. Globalement on estime que la forêt offre un rendement de l’ordre de 2% par an.

C’est donc a priori un investissement stable, à la rentabilité qui peut être supérieure à celle du Livret A.

Cependant, pour présenter un véritable intérêt, le groupement forestier doit être perçu comme un investissement au long terme. La durée d’investissement recommandée est de 10 ans. C’est donc à tout point de vue un investissement durable.

Obtenez un avis personnalisé selon votre profil

Pourquoi investir dans la forêt ?

Stable, durable, rentable, investir dans un groupement forestier présente bien des avantages. Mais, il en est un particulièrement intéressant que nous n’avons pas encore évoqué : l’avantage fiscal.

Tout d’abord, le particulier qui investit dans un groupement forestier bénéficie d’une réduction d’impôt sur le revenu à hauteur de 18% du montant des parts sociales nouvelles émises. Cette réduction fiscale est attribuée dans la limite de 50.000 € pour un célibataire et 100.000 € en couple.

Par ailleurs, l’investissement dans un groupement forestier a un impact sur l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). La somme investie dans le groupement bénéficie d’un abattement de 75% sur la valeur des forêts. En d’autres termes, les parts sociales d’un groupement forestier n’entrent dans le calcul du patrimoine taxable à l’IFI que pour 25% de leur valeur, sans aucun plafonnement.

Comment investir dans un groupement forestier ?

Incendie, risques climatiques, risques phytosanitaires… Certes l’investissement dans un groupement forestier n’est pas dénué d’aléa, mais il demeure un placement rentable et stable.

Investir dans un groupement forestier n’est pas une aventure rocambolesque. C’est un placement accessible à tous. Il faudra cependant compter sur un investissement d’entrée d’environ 5000 €.

Rassurez-vous, vous n’aurez pas à vous préoccuper des modalités pratiques de gestion du groupement, c’est au gestionnaire du GFF que revient cette tâche délicate. Quant aux risques climatiques et d’exploitation, des assurances spécifiques couvrent ces placements.

Vous souhaitez investir durablement dans la forêt, ce poumon de notre territoire. Vous avez raison, c’est placement stable et rentable. Cependant, nul besoin de vous embarquer dans un groupement forestier. Sachez qu’il est possible de le faire directement, sans aucun risque, depuis votre Assurance-vie. On en parle ?

Cotisez pour votre retraite

Posez une question
un expert vous répondra

Perlib : la gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
5.0
GoogleAvis Google | 270 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727

logo-orias.svg