Bénéficiez d'un bilan patrimonial 100% gratuit !

Comment calculer sa retraite ? Le guide

Publié le 14 février 2024
par Henri des Rieux

Si vous avez cotisé au moins un trimestre au régime général des salariés, vous avez des droits délivrés par les caisses de retraite. En fonction de votre âge et de votre relevé de carrière, le montant de votre pension de retraite à taux plein varie. En effet, un salarié qui part à 55 ans ne touchera pas les mêmes revenus qu’un salarié qui arrête de travailler à 65 ans ! Alors, comment calculer sa retraite ? Découvrez notre guide complet.

Comment calculer sa retraite de base ?

Le montant de votre retraite de base se base sur les cotisations versées durant la carrière professionnelle de l’assuré. Pour savoir comment calculer sa retraite de base, on utilise alors 3 éléments capitaux :

  • Le salaire annuel moyen (SAM) : ce sont les 25 meilleures années de salaire brut qui sont utilisées, dans la limite du plafond annuel de la sécurité sociale (PASS). La retraite de base à taux plein s’élève à 50 % de ce salaire annuel moyen.
  • La durée de cotisation effective : afin de percevoir une retraite à taux plein, il est nécessaire de cumuler un nombre de trimestres d’assurance minimum. La réforme des retraites implique un allongement progressif de cette durée de cotisation.
  • Le taux de liquidation de la pension : un futur retraité doit demander la liquidation des droits à la retraite.

Dans le cadre des régimes de retraite obligatoire, la cotisation de l'assuré est d'au moins 800 fois le Smic horaire pour valider 4 trimestres. La durée de cotisation peut toutefois varier selon certains cas spécifiques (service militaire, invalidité, congés maladie et congés parentaux, périodes d'allocation chômage et périodes de travail à l'étranger), et cela inclut également les cotisations versées au régime de La Caisse de prévoyance et de retraite du personnel de la SNCF pour les salariés de la SNCF.

Prenons l’exemple d’un assuré né en 1956. Il a validé ses 166 trimestres nécessaires à l’obtention de la retraite à taux plein. Son revenu de référence est de 39 250 € en tenant compte des 25 meilleures années de salaire. Le montant annuel de sa pension de retraite sera de : 39 250 X 50 % X 166 / 166 = 19 625 € annuel.

Comment calculer sa retraite complémentaire avec les points Agirc-Arrco ?

Quant à savoir comment calculer sa retraite complémentaire en régime AGIRC-ARRCO, il faut obtenir une estimation indicative du montant de votre pension de retraite complémentaire. Cette dernière se base sur un système de points.

Pour calculer le montant de votre retraite, il faut simplement multiplier le nombre de points acquis par la valeur du point au moment de votre départ en retraite (qu’il s’agisse d’un âge de départ légal ou non). Cela donne la formule suivante : nombre de points Agirc-Arrco x valeur du point Agirc-Arrco = montant de la pension de retraite Agirc-Arrco.

Calculer ses droits à la retraite : comment obtenir des estimations ?

Vous savez maintenant comment calculer sa retraite de base. Les estimations retraite tiennent compte :

  • de votre revenu annuel moyen ;
  • du taux appliqué à ce revenu annuel moyen ;
  • de votre durée d'assurance ;
  • de votre âge de départ à la retraite.

Le montant de la retraite à taux plein ou partiel dépend de la situation personnelle de chacun. Il est tout à fait possible de faire des simulations de retraite en ligne pour les régimes de retraite obligatoire et complémentaire. Connectez-vous à votre espace personnel sur le site de l'Agirc-Arrco ou de l’Assurance vieillesse pour connaître le nombre de trimestres pris en compte, le salaire annuel de référence ou encore l’impact de la réforme des retraites sur votre situation.

Actuellement, il est possible de partir à la retraite à 62 ans. Mais la loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2024 implique un allongement de la durée de cotisation et un recul de l’âge de départ à 64 ans. Pour suivre les évolutions de la réforme, toutes les informations se retrouvent sur le site la-reforme-des-retraites-et-moi.fr. Vous pouvez simuler le calcul de votre pension de retraite en tenant compte de la réforme Macron.

Comment calculer le montant de sa retraite en net ?

Les cotisations sociales

Quand on cherche comment calculer sa retraite, on obtient souvent des informations dont le montant est indiqué en brut. Mais la pension de retraite est assujettie à divers prélèvements sociaux tels que la CSG, la CRDS, la Casa, voire la cotisation d'assurance maladie. Si le retraité est imposable, sa pension est également affectée par le prélèvement à la source pour l'impôt sur le revenu.

Le montant net reçu = montant brut – cotisations sociales – prélèvement à la source pour l'impôt sur le revenu

Pour les retraités résidant fiscalement en France et rattachés à un régime français d'assurance maladie obligatoire, les pensions de retraite sont sujettes à des cotisations sociales, notamment la CRDS (Contribution pour le remboursement de la dette sociale) et la Casa (Contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie).

Les taux de ces cotisations sociales, à compter du 1er janvier 2024, sont les suivants :

  • CSG : 8,3 % (taux standard), 6,6 % (taux intermédiaire) ou 3,8 % (taux allégé), sauf exceptions.
  • CRDS : 0,50 %, sauf exceptions.
  • Casa : 0,3 % pour les retraités concernés par la CSG aux taux standard ou intermédiaire.

L’assurance maladie

Les pensions de retraite provenant des régimes de base de la Sécurité sociale ne sont pas soumises à la cotisation d'assurance maladie. Cependant, pour les pensions de retraite complémentaires (telles que Agirc-Arrco), une cotisation d'assurance maladie de 1 % est appliquée pour les retraités relevant du taux intermédiaire (6,60 %) et du taux standard (8,30 %) de la CSG.

L’impôt sur le revenu

Enfin, dernière étape pour savoir comment calculer sa retraite en net : l’imposition. Depuis le 1er janvier 2019, toutes les pensions de retraite (qu'elles soient de base, complémentaires ou de réversion) sont soumises au prélèvement à la source pour l'impôt sur le revenu. Les organismes de retraite sont responsables de la collecte de cet impôt au nom de la Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP).

Avant de verser la pension, ils appliquent le taux fourni par les services fiscaux. Ce taux est fixé par les services fiscaux en fonction de la dernière déclaration de revenus du retraité. Selon sa situation, le retraité imposable peut choisir entre plusieurs taux de prélèvement : personnalisé, individualisé ou neutre. Pour les retraités qui ne sont pas soumis à l'impôt, un taux de prélèvement de 0 % est communiqué par les services fiscaux.

Il est important de noter que le taux de prélèvement est appliqué sur le montant net imposable de la pension et non sur son montant brut ou net. Pour déterminer le net imposable, on soustrait de la pension brute la fraction déductible de la CSG ainsi que la cotisation d'assurance maladie.

En multipliant le montant net imposable par le taux de prélèvement, on obtient le montant de l'impôt sur le revenu, en euros, qui est déduit avant la distribution de la pension mensuelle.

Estimations retraite : le minimum contributif

Suite au relèvement du Smic au 1er janvier 2024, le gouvernement a également augmenté le plafond des retraites personnelles avec une hausse de 35,99 €. Vous avez droit au minimum contributif ? Comment calculer sa retraite en tenant compte de ce dispositif ? Sachez que le calcul du montant de la retraite s’aligne automatiquement.

Le minimum contributif s’adresse aux salariés ayant cotisé sur de faibles salaires. Ils perçoivent ainsi un montant minimum de retraite de base, que l’on connaît sous le nom de minimum contributif.

Avec plus de 120 trimestres cotisés au régime général, il est de 8 970,87 € brut par an, ce qui revient à 747,57 € brut par mois. Avec moins de 120 trimestres cotisés au régime général, il est de 8 209,62 € brut par an, soit 684,14 € brut par mois.

Pour être éligible au minimum contributif, le total de vos pensions de retraite (de base et complémentaire, tous régimes confondus) ne doit pas dépasser le plafond mensuel des retraites personnelles pris en compte. Ce plafond est défini par la Sécurité sociale.

De plus, deux allocations permettent de compléter vos ressources : l’Allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) et l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).

Comment améliorer le montant de votre retraite ?

Maintenant que vous avez eu une estimation de votre future pension de retraite et que vous savez comment calculer sa retraite, il est possible que vous cherchiez des solutions pour augmenter ce montant et améliorer votre niveau de vie pour vos vieux jours.

Pour toucher davantage de revenus pendant vos vieux jours, vous pouvez :

  • Prolonger votre carrière professionnelle : bénéficiez d’une surcote si vous continuez de travailler après l’âge de départ à la retraite légal ! Vous majorez ainsi le montant de votre pension de retraite.
  • Racheter des trimestres : dans certains cas, complétez votre carrière en rachetant les trimestres manquants. Vous pouvez consulter le nombre de trimestres cotisés sur votre relevé de carrière pour le régime général comme pour votre régime de retraite complémentaire.
  • Cumuler un emploi avec votre retraite : sous certaines conditions, profitez d’un cumul emploi-retraite. Ce dispositif est éligible pour de nombreuses activités professionnelles afin de cumuler retraite et salaire.
  • Souscrire des solutions d’épargne personnelle : anticipez la retraite en ouvrant un Plan épargne retraite (PER) ou une assurance-vie durant votre vie active.
La gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
Avis GoogleAvis Google | 4.9 sur 500 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727