Retraite complémentaire auto-entrepreneur : tout comprendre pour faire le bon choix

Publié le 6 juin 2023
par Assia Bousfiha

Coach, rédacteur, graphiste, photographe, commerçant ou artisan… Vous avez fait le choix d’exercer en auto-entrepreneur ? Aussi appelé micro-entrepreneur, ce statut simplissime offre de nombreux avantages. Mais qu’en est-il de votre couverture retraite ? De quel régime de retraite dépendez-vous ? Et quelle retraite complémentaire pour les auto-entrepreneurs ? On fait le point.

Quel est le droit à la retraite pour les auto-entrepreneurs ?

Pour bien comprendre les droits à la retraite des auto-entrepreneurs, il faut revenir à la source : la retraite de base. Car, votre pension de retraite dépend de la caisse d’assurance retraite auprès de laquelle vous cotisez.

Or, sous le statut d’auto-entrepreneur se cachent des professions diverses et variées. Et, à chaque profession, son régime de retraite de base et complémentaire. Ainsi, les artisans et commerçants, mais également les professions libérales non réglementées (consultants, coachs, formateurs, métiers du bien-être) dépendent de la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI).

L’affiliation à ce régime de retraite est automatique et intervient lors de l’immatriculation de votre entreprise. C’est l’Urssaf qui gère la SSI et regroupe toutes les informations et droits de votre dossier.

retraite

C’est donc de vos cotisations à l’Urssaf que dépendent vos droits à la retraite. Chaque mois vous cotisez pour votre protection sociale. Sur ce montant, un pourcentage est affecté à votre retraite de base et l’autre à votre retraite complémentaire d’auto-entrepreneur.

Le taux de vos cotisations diffère selon la nature de votre activité :

  • 12,8% pour les artisans, industriels et commerçants ;
  • 22% pour les professions libérales non réglementées et les activités de services ;
  • 22,2% pour les professions libérales réglementées relevant de la Cipav

Votre cotisation vous permet de valider des trimestres de retraite de base. En tant qu’auto-entrepreneur, vous ne pouvez valider plus de 4 trimestres par an. Il vous faudra donc cumuler 172 trimestres pour pouvoir partir à la retraite à taux plein.

Comme pour les salariés, vous devez partir à la retraite à compter de l’âge légal de 62 ans – 64 ans à compter de l’entrée en vigueur de la réforme des retraites – pour pouvoir bénéficier de la retraite à taux plein.

Quel montant de retraite pour auto-entrepreneur ?

Que vous soyez artisan, commerçant ou libéral, vous dépendez du régime général de retraite de base de la SSI (gérée par l’Urssaf).

Pour connaître le montant de votre retraite de base en tant qu’auto-entrepreneur, vous devez calculer votre revenu professionnel moyen. Ce revenu est une moyenne de vos 25 meilleures années d’activité.

Sur ce montant s’applique un taux de 50% si vous avez validé l’intégralité des 172 trimestres de cotisation, ou si vous partez à la retraite à l’âge de 67 ans. Si vous n’avez pas validé ces trimestres requis, vous ne bénéficierez pas de la retraite à taux plein et une décote vous sera appliquée.

Le montant de votre pension de retraite d’auto-entrepreneur est encore calculé selon le nombre de trimestres de retraite que vous avez validé. Pour cela, il vous faut tenir compte des trimestres cotisés, mais également des trimestres assimilés (congé maternité, maladie, invalidité), ainsi que la majoration de durée d'assurance pour enfants (MDAE) si vous avez éduqué des enfants.

Pour obtenir le montant de votre retraite d’auto-entrepreneur, il vous faut effectuer la formule mathématique suivante :

Revenu annuel moyen × Taux × (nombre de trimestres validés / durée de référence)

Pour autant, si vous avez bien validé l’intégralité de vos trimestres de cotisation retraite et que vous bénéficiez de la retraite à taux plein, votre pension de retraite devrait s’élever approximativement à la moitié de votre revenu moyen (sur vos 25 meilleures années).

Obtenez un avis personnalisé selon votre profil

Comment demander la retraite complémentaire des indépendants ?

Comme beaucoup d’indépendants, vous risquez fort de trouver votre pension de retraite de base insuffisante pour mener une vie normale. C’est donc tout naturellement que vous vous tournez vers la retraite complémentaire auto-entrepreneurs.

La Retraite Complémentaire des Indépendants (RCI) s’adresse aux auto-entrepreneurs. C’est une pension de retraite qui intervient en complément de la retraite de base. Elle repose sur un système de retraite par points : plus vous cotisez, plus vous cumulez de points.

Le montant de votre retraite complémentaire d’auto-entrepreneur relève d’un calcul facile. Il s’obtient en multipliant le nombre de points acquis au cours de votre carrière professionnelle, par la valeur du point acquis revalorisé chaque année (1,280€ en 2023).

Quelle retraite complémentaire pour les auto-entrepreneurs ?

Nul besoin d’avoir un BAC +5 en mathématiques pour le comprendre, la pension de retraite de base, cumulée à la retraite complémentaire d’auto-entrepreneurs risque de ne pas dépasser une somme très élevée.

Si vous ne souhaitez pas sombrer dans la précarité à la retraite, il est donc indispensable de vous préoccuper au plus tôt de votre épargne retraite. C’est en effet la souscription d’une assurance retraite supplémentaire qui vous permettra de pallier une petite retraite.

Quel que soit votre statut, auto-entrepreneur, salarié ou fonctionnaire, le Plan Epargne Retraite s’adresse à tous. Ce dispositif unique permet d’épargner durant sa vie active pour s’assurer une retraite décente. N’attendez plus pour construire votre avenir !

Cotisez pour votre retraite

Posez une question
un expert vous répondra

Perlib : la gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
5.0
GoogleAvis Google | 382 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727

logo-orias.svg