Livret A et LDD

Publié le 7 décembre 2022
par Henri des Rieux

L'encours des Livrets A et des Livrets de développement durable et solidaire (LDDS) était estimé à 509,7 milliards d'euros au 21 décembre 2022. Souvent confondus ou considérés comme similaires, le livret A et le LDD sont en effet deux livrets utiles pour épargner. Cependant, ils n’ont pas le même fonctionnement ni les mêmes caractéristiques. 

Alors, quelles différences entre livret A et LDD ? Comment choisir celui qui correspond le mieux à votre situation ? Découvrez notre guide complet et tous nos conseils. Car avant de choisir entre LDD et livret A, il faut connaître les caractéristiques de chaque produit !

Livret A ou LDD : quelques définitions

Qu’est-ce qu’un livret A ?

Le Livret A est un compte d'épargne qui offre des avantages fiscaux. Il est soutenu par le gouvernement français. Le compte peut être ouvert par tout résident français et offre un taux d'intérêt garanti, s’élevant depuis le 1er février 2023 à 3 %. 

Le titulaire du compte peut effectuer des dépôts et des retraits à tout moment et il n'y a pas de limite au montant qui peut être déposé. Ce compte peut ainsi être utilisé pour épargner pour la retraite, acheter une maison, financer les études d'un enfant, etc.

Le gouvernement français offre un certain nombre d’avantages fiscaux pour encourager les citoyens à ouvrir et à conserver un livret A : les intérêts perçus sont exonérés d’impôts, et le compte n’est pas non plus soumis à l'impôt sur la fortune.

Tous ces éléments font du livret A une solution d'épargne très populaire en France, avec 55,7 millions de livrets ouverts au 31 décembre 2021. Le Livret A est donc un moyen sûr et pratique d'épargner pour l'avenir.

Toutes les modalités d’ouverture et de gestion du livret A sont précisées dans la page dédiée du gouvernement.

Qu’est-ce qu’un LDD ?

Le LDD est désormais appelé LDDS (Livret de Développement Durable et Solidaire). Ce livret d’épargne réglementé peut être ouvert par toute personne ayant un domicile fiscal en France. Néanmoins, l’ouverture de ce type de compte épargne est limitée à un seul compte par personne.

Comme pour le livret A, le titulaire du LDDS peut effectuer des dépôts et des retraits à tout moment, et même sans avoir de grosse somme à placer puisque les versements doivent simplement être d’un montant minimum de 10 €, et c’est également le cas pour l’ouverture de compte, qui peut se faire avec 10 € ou 15 € seulement. 

livret A

À ce jour, le taux d’intérêt proposé par le LDDS est de 3 % également, ce qui reste un taux intéressant pour un livret sans aucun risque. De plus, ce livret dispose lui aussi d’avantages fiscaux, puisque les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

L’épargne du LDD peut être affectée à des prêts pour réaliser des travaux d’économie d’énergie et participer à l’amélioration de la performance énergétique du logement. Ce sont des crédits proposés à des taux intéressants puisqu’ils sont adossés à une ressource défiscalisée.

Les mineurs peuvent également ouvrir un LDDS s’ils bénéficient de revenus personnels et qu’ils sont détachés du foyer fiscal de leurs parents.

Toutes les modalités d’ouverture et de gestion du LDDS sont précisées dans la page dédiée du gouvernement.

LDD et livret A : quels sont les points communs ?

Si le livret A et le LDD sont souvent confondus ou considérés comme quasiment identiques, c’est parce qu’ils ont un nombre important de points communs. Voici un résumé de ceux-ci : 

  • ils utilisent le même réseau de distribution, et peuvent donc être ouverts auprès de banques classiques ou de banques en ligne ; 
  • l'épargne collectée via le livret A et le LDD est affectée de la même manière, soit en majorité à des prêts aux principaux organismes HLM via le fonds d’épargne de la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC) ;
  • ils disposent d’un taux réglementé, ce qui signifie qu’il est fixé par le gouvernement. Le taux du LDDS est également calqué sur celui du livret A ;
  • les intérêts générés par le livret A et le LDD sont calculés par quinzaine civile, soit du 1er au 15 du mois, puis du 16 au 30/31 du mois ;
  • le livret A et le LDD disposent d’une exonération des intérêts perçus et sont donc totalement non imposables (c’est notamment pour cette raison qu’une personne physique ne peut disposer que d’un livret A et d’un LDDS).

Zoom sur la différence entre livret A et LDDS

Les différences entre livret A et LDD existent toutefois bel et bien. Si vous vous apprêtez à ouvrir un compte épargne, ces deux dispositifs n’offrent pas les mêmes caractéristiques. 

Voici les différences principales entre LDD et livret A : 

  • Les conditions d’ouverture d’un livret A ou d’un LDD : il faut avoir 18 ans et avoir élu son domicile fiscal en France pour ouvrir un LDDS, alors qu’un livret A peut tout à fait être ouvert pour un mineur, et ce dès sa naissance.
  • Le versement minimum de dépôt à l’ouverture : il faut seulement 10 € pour ouvrir un livret A, tandis qu’il faut généralement au minimum 15 € pour un LDDS (même si les banques tendent de plus en plus à se calquer sur le livret A). 
  • Le plafond en LDD et livret A : la différence principale entre le livret A et le LDDS se situe sans aucun doute au niveau du plafond. Sur un livret A, il est possible d’épargner jusqu’à 22 950 €, tandis que sur un LDDS, le plafond, bien plus bas, est fixé à 12 000 €. 
  • La possibilité de prélèvement des impôts : le livret A peut, auprès de certaines banques, être utilisé comme compte pour le prélèvement des impôts, ce qui n’est pas le cas pour le LDDS ni pour aucun autre livret d’épargne. 
  • La présence ou non d’un volet solidaire : depuis le 1er octobre 2020, le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) s’accompagne d’un volet solidaire, propre à ce livret uniquement. En effet, le titulaire d’un LDDS peut choisir de faire un don et d’affecter une partie de son livret, de son capital ou de ses intérêts à des organismes de l’économie sociale et solidaire.
  • Le domicile fiscal en France ou non : si vous n’êtes pas fiscalement domicilié en France, vous n’êtes pas éligible au LDDS, alors qu’un non-résident peut ouvrir un livret A.

Livret A ou LDD : comment choisir ?

Maintenant que vous connaissez les points communs et les différences entre le livret A et le LDD, vous savez peut-être vers lequel vous souhaitez vous diriger pour placer vos économies. Si ce n’est pas encore le cas ou que vous avez des questions, il peut être intéressant de demander conseil à un professionnel qui pourra vous conseiller en fonction de votre propre situation. 

La plupart du temps, c’est le plafond du livret qui joue le rôle le plus important dans la décision des personnes qui hésitent entre ouvrir un livret A ou ouvrir un LDDS. Ainsi, si vous souhaitez économiser environ 10 000 €, le plafond du LDDS suffira amplement. Mais dans le cas contraire, il sera préférable de vous tourner vers un livret A, sur lequel vous pourrez placer plus du double. 

Dans les deux cas, il s’agit de deux livrets d’épargne réglementée, défiscalisée et sans risque. Entre livret A ou LDD, la rémunération est identique. Le premier est accessible à tous tandis que le second permet de financer l’économie sociale et solidaire. Ce sont de bonnes options pour se constituer une épargne de précaution

En cas de besoin, n'hésitez pas à contacter l'un de nos conseillers ou à consulter les autres articles proposés sur notre blog : ils pourront sans aucun doute vous aider à décider vers quel type de livret vous souhaitez vous diriger pour placer votre épargne !

Posez une question
un expert vous répondra

Pour examiner votre commentaire, nous sommes amenés à traiter vos données personnelles. Pour plus d'informations, consultez notre Politique de confidentialité.

La gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
Avis GoogleAvis Google | 4.9 sur 482 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727