Livrets, plans et comptes : qu’est-ce qu’un produit d’épargne ?

Publié le 7 septembre 2022
par Henri des Rieux

Quels sont les différents produits d’épargne ?

L’épargne est la partie de vos revenus qui n’est pas immédiatement dépensée, et qui est mise de côté afin d’être utilisée plus tard, que ce soit pour partir en voyage, pour acheter quelque chose, pour investir ou encore pour payer des dettes. Pour mettre de l’argent de côté, vous avez la possibilité de placer celui-ci sur un produit d’épargne. Mais alors quels sont les différents produits d’épargne disponibles en France, et comment choisir sur lequel placer vos économies ? 

Qu’est-ce qu’un produit d’épargne ?

Avant de s’intéresser aux différents produits d’épargne disponibles en France et à leurs avantages respectifs, il est important de s’arrêter sur la notion elle-même, et sur sa signification. Alors qu’est-ce qu’un produit d’épargne ? 

Les produits d’épargne sont des dispositifs proposés par les organismes financiers agréés (les banques par exemple), qui permettent aux particuliers et aux entreprises de mettre de l’argent de côté, tout en bénéficiant d’intérêts annuels. 

Certains produits d’épargne, comme les livrets par exemple, sont complètement sécurisés : la somme placée sur ceux-ci peut être bloquée pendant une durée prévue par le contrat, mais elle ne peut pas baisser. Vous ne pouvez pas perdre d’argent. 

D’autres produits d’épargne, comme l’assurance vie par exemple, présentent plus de risques et peuvent donc vous faire perdre de l’argent, mais ils peuvent aussi vous en faire gagner davantage car ils bénéficient d’un meilleur rendement. 

ep1.webp

Contractez en ligne

Les livrets, plans et comptes épargnes

Vous souhaitez vous tourner vers un produit d’épargne sécurisé, quitte à bénéficier d’une rentabilité moindre ? Voici les différentes possibilités qui s’offrent à vous, ainsi que leurs avantages et inconvénients respectifs : 

  • Le livret A : accessible à tous, le livret A est un produit d’épargne particulièrement plébiscité par les particuliers qui commencent à épargner, car le montant minimum à l’ouverture est de 10€ seulement. C’est l’un des produits d’épargne exonérés d’impôts, ce qui peut être intéressant, même si son taux de rémunération est de 2%. Néanmoins, il a ses limites : il est plafonné à 22 950€ pour les personnes physiques et vous ne pouvez en ouvrir qu’un.
  • Le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) : comme le livret A, le LDDS, anciennement LDD, est un produit d’épargne ouvert à tous, avec un versement de 10€ minimum à l’ouverture. Son taux de rémunération est également de 2%, néanmoins son plafond est plus bas que celui du livret A car il est de 12 000€. Là aussi, les intérêts sont exonérés d’impôts. 
  • Le Livret d’Épargne Populaire (LEP) : réservé uniquement aux foyers aux plus faibles revenus, le LEP offre un taux de rémunération de 4,6%, ce qui est particulièrement intéressant pour un livret sécurisé. Accessible après un versement initial de 30€, le LEP est néanmoins plafonné à 7 700€, ce qui est assez bas, mais ce produit d’épargne correspond aux besoins des ménages les plus modestes. Les intérêts générés par un LEP sont eux aussi exonérés d’impôts.  
  • Le livret jeune : réservé uniquement aux jeunes âgés de 12 à 25 ans, le livret jeune est accessible après un premier versement de 10€, mais son plafond est parmi les plus bas : 1 600€ seulement, hors intérêts. Contrairement aux livrets précédents, son taux de rémunération n’est pas universel, et chaque banque définit celui-ci, néanmoins, il ne peut pas dépasser celui du livret A, soit 2% actuellement. Attention, avant la majorité du titulaire, les retraits doivent être effectués avec l’autorisation d’un représentant légal. 
  • Le Compte Épargne Logement (CEL) : souvent utilisé pour constituer un apport dans le cadre d’un achat immobilier, le CEL dispose d’un taux de rémunération de 0,75% et a plutôt pour but d’attester de la solvabilité d’une personne que de faire fructifier ses économies. Accessible après un versement de 300€, il doit ensuite être complété avec des mensualités de 75€ au minimum. Le CEL est un produit d’épargne imposable. 
  • Le Plan Épargne Logement (PEL) : comme le CEL, le PEL est un produit d’épargne qui a pour but de constituer un apport pour l’achat d’un bien immobilier. En ce sens, les fonds placés sur celui-ci sont bloqués pendant 4 ans. Après 10 ans, il n’est plus possible d’ajouter des fonds sur ce livret. De même, il sera obligatoirement clos à la date de ses 15 ans. Le taux de rémunération de ce livret est de 1%, et les intérêts sont également imposables. 

de.webp

Les alternatives plus risquées, mais plus rentables

Tous les livrets, comptes et plans cités précédemment sont considérés comme des produits d’épargne sécurisés : ils peuvent vous rapporter de l’argent grâce aux intérêts, mais vous ne pouvez pas en perdre. Néanmoins, leur rentabilité est limitée. Si vous souhaitez profiter de meilleurs taux de rendement, quitte à prendre quelques risques supplémentaires, vous pouvez vous tourner vers les situations suivantes : 

  • Le Plan d’Épargne en Actions (PEA) : accessible pour tous les Français majeurs, le PEA est plafonné à 150 000 € et offre donc de larges possibilités en matière d’épargne. De plus, les dividendes et les plus-values réalisées via ce produit d’épargne sont exonérés d’impôts sur le revenu après 5 ans. Cependant, le taux de rémunération n’est pas garanti et varie en fonction du marché et des titres acquis. 
  • Le PEA Jeune : disponible depuis quelques années seulement, le PEA jeune est disponible pour tous les jeunes de 18 à 21 ans, ou de 18 à 25 ans pour les étudiants, s’ils sont rattachés au foyer fiscal de leurs parents. Il fonctionne sur le même schéma que le PEA classique, à ceci prêt qu’il est plafonné à 20 000 €. 
  • Le Plan d’Épargne Retraite (PER) : ouvert à tous, sans condition d’âge, le PER a pour but de vous permettre de placer de l’argent qui sera disponible lorsque vous partirez en retraite. Sauf exception, il est donc bloqué jusqu’alors. Le moment venu, il pourra être versé sous forme de capital, de rente, ou bien les deux. Le PER peut être approvisionné via des virements (déductibles), ou bien grâce à des fonds accumulés sur un PER d’entreprise.
     
  • L’assurance vie : l’avantage de l’assurance vie est notamment qu’elle n’a pas de plafond, vous pouvez donc épargner autant que vous le souhaitez sur ce compte. La plupart du temps, vous pouvez également verser ce que vous voulez, même si certains organismes imposent une somme minimale. Il est également possible de souscrire à plusieurs assurances vie. Avec les sommes placées, vous pouvez ensuite acheter des unités de compte, afin de faire fructifier vos économies. 


Vous avez besoin de conseils personnalisés afin de définir quel produit d’épargne correspond le mieux à vos besoins et à vos projets ? N’hésitez pas à prendre contact avec un conseiller en gestion de patrimoine Perlib, qui répondra à toutes vos questions et vous aidera à mettre en place votre projet d’épargne. 

Posez une question
un expert vous répondra

Perlib : la gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
5.0
GoogleAvis Google | 164 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilité
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727.

logo-orias.svg