Combien d'heures peut-on travailler en retraite ?

Publié le 12 septembre 2023
par Assia Bousfiha

Oui, retraite et emploi peuvent coexister ! La retraite progressive est une option pour ceux qui désirent continuer à travailler après l’âge de la retraite. Ce mécanisme, encore peu connu en France, permet de jumeler un emploi à temps partiel avec sa pension de retraite, offrant ainsi une transition en douceur tout en ajustant les heures de travail selon les besoins individuels. Alors, combien d'heures peut-on travailler en retraite ? On vous répond !

Travailler après la retraite : le dispositif de cumul emploi-retraite

Le concept de cumul emploi-retraite a été mis en place le 1er avril 1983 en France. Il permet aux retraités d'exercer une activité rémunérée et de combiner ces revenus avec leurs pensions de retraite (de base et complémentaires). Que vous soyez dans le secteur privé ou un fonctionnaire, travailler après la retraite est tout à fait réalisable ! En fonction de vos revenus professionnels et des conditions de liquidation de vos droits à la retraite, vous pouvez choisir un cumul intégral ou partiel.

Le cumul emploi-retraite intégral permet de cumuler vos pensions de retraite avec les revenus de votre nouvelle activité professionnelle, sans limites de temps ni de montant. Pour en profiter, vous devez :

  • avoir au moins 62 ans, l'âge légal minimum pour prendre sa retraite ;
  • répondre aux conditions nécessaires pour une retraite à taux plein, soit suffisamment de trimestres ou atteindre 67 ans (l’âge de la retraite automatique à taux plein) ;
  • liquider toutes vos pensions de retraite (de base et complémentaires) auprès des régimes obligatoires de retraite en France et à l'étranger, y compris dans les régimes des organisations internationales.

Si vous ne remplissez pas les critères pour le cumul intégral, ne vous inquiétez pas, vous pouvez opter pour le cumul partiel ou plafonné. Dans ce cas, vos revenus ne doivent pas dépasser un certain seuil. Si vous dépassez ce plafond, votre pension de retraite sera réduite. Le plafond de revenus dépend de votre métier (artisan, commerçant, professionnel libéral, salarié, fonctionnaire).

Travailler en retraite : acquiert-on de nouveaux droits ?

Est-il possible d'obtenir de nouveaux droits de retraite grâce au cumul emploi-retraite ?

Depuis 2015, le dispositif de cumul emploi-retraite ne permet généralement plus d'acquérir des trimestres supplémentaires de retraite ou d'augmenter le montant de votre pension.

Toutefois, il y a des exceptions dans certains régimes, et selon certaines conditions spécifiques à chaque cas. Les nouveaux droits de retraite peuvent être accumulés dans d'autres régimes si vous êtes éligible à :

  • une pension de retraite militaire,
  • le minimum vieillesse (ASPA),
  • la retraite progressive.

De plus, si vous avez liquidé une pension de retraite personnelle d'un régime de base avant le 1er janvier 2015 ou avant l'âge de 55 ans, vous pouvez, dans certaines situations, cumuler de nouveaux droits à la retraite.

Combien d'heures peut-on travailler en retraite ?

Si vous choisissez de bénéficier du cumul emploi-retraite, il est bon de savoir qu'il n'y a aucune restriction quant au nombre d'heures que vous pouvez travailler. Que ce soit à temps plein ou à temps partiel, vous êtes libre de travailler pendant votre retraite. Cependant, il est essentiel de bien réfléchir au nombre d'heures que vous souhaitez consacrer au travail afin de profiter au maximum de cette nouvelle phase de votre vie !

Accéder à la retraite progressive pour travailler après la retraite

La retraite progressive, accessible dès 60 ans, offre la possibilité de travailler à temps partiel tout en commençant à toucher une partie de ses pensions de retraite. Pour en bénéficier, le salaire perçu doit se situer entre 40 % et 80 % du revenu précédent, et la portion de la pension de retraite ne peut être ni supérieure à 60 % de la pension totale ni inférieure à 20 %. En dessous de ce seuil de 20 %, la pension est annulée de manière définitive.

Ce mécanisme est spécifiquement destiné aux assurés du régime général de la Sécurité sociale et aux travailleurs indépendants affiliés à la SSI. Il ne s'applique cependant pas à certaines catégories professionnelles, notamment :

  • les cadres au forfait-jours ;
  • les VRP, sauf justification de la durée à temps partiel ;
  • les artisans taxi ayant une assurance volontaire ;
  • les dirigeants de société ou mandataires sociaux.

En moyenne, les Français voient leurs revenus diminuer de 40 % lorsqu'ils prennent leur retraite. Et vous, où en êtes-vous ? Avez-vous pensé à préparer votre retraite avec la souscription d’une assurance-vie ou d’un plan épargne retraite (PER) ?

Comment demander sa retraite progressive ?

Comment faire une demande de retraite progressive ? Vous devez d'abord obtenir l'accord de votre employeur. Ensuite, il vous faut envoyer le formulaire Cerfa 13362*02 à la caisse de retraite concernée. Si vous êtes salarié ou cadre du secteur privé, ce formulaire doit être adressé à la Carsat (Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail), qui correspond aux caisses locales de la CNAV. Votre employeur doit obligatoirement compléter cette attestation en y mentionnant votre nouveau temps de travail.

Pour que votre demande soit valide, vous devez également joindre les documents suivants :

  • une copie de chaque contrat de travail à temps partiel en cours à la date du début de votre retraite progressive ;
  • une déclaration sur l'honneur (incluse dans le formulaire) confirmant que vous n'exercez aucune autre activité professionnelle que celle(s) mentionnée(s) dans le contrat de travail ;
  • vos fiches de paie des 12 mois précédant la date de votre demande de retraite progressive ;
  • l'attestation de chaque employeur détaillant :
  • votre durée de travail à temps partiel ;
  • la durée à temps complet en vigueur dans l'entreprise, exprimée en heures.

À la question “Combien d'heures peut-on travailler en retraite ?”, il n’y a pas de limite : vous pouvez cumuler votre pension de retraite avec un travail, ou bien prendre votre retraite progressive pour une transition plus douce entre ces deux modes de vie. Vous avez ainsi également le temps de vous préparer financièrement pour être en mesure de maintenir votre niveau de vie à la retraite !

Posez une question
un expert vous répondra

Pour examiner votre commentaire, nous sommes amenés à traiter vos données personnelles. Pour plus d'informations, consultez notre Politique de confidentialité.

La gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
Avis GoogleAvis Google | 4.9 sur 482 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727