Professions libérales : bien préparer sa retraite quand on est travailleur indépendant !

« Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage », comme dirait Joachim du Bellay. Heureux le travailleur indépendant qui aura préparé sa retraite. Médecins, avocats, podologues… Les professions libérales sont diverses et variées en France et attirent de plus en plus les jeunes. Devenir son propre patron en fait rêver plus d’un. Alors, certes, profession libérale est gage de grande liberté, il n’en reste pas moins qu’en tant que travailleur indépendant, il vous faut préparer votre retraite : aucun employeur ne va cotiser à votre place. Et préparer sa retraite doit s’anticiper dès le début de la vie active pour garder l’esprit serein. Pas de panique, si vous ne l’avez pas encore fait, on vous donne les bonnes astuces. Suivez le guide ! Voici comment bien préparer votre retraite avec un gestionnaire avisé ! 

Professions libérales : comment préparer le passage à la retraite ?  

La retraite, à l’étonnement général, doit se préparer à partir du moment où vous commencez à exercer votre activité d’indépendant. Pour les professions libérales, la retraite rime avec arrêt d’activité, qui rime lui-même avec perte de revenus. Et là, c’est moins drôle. Il s’agit donc d’épargner tout au long de la vie active pour préparer sereinement ce cap incontournable qu’est la retraite. Pour cela, il faut poser sur la table divers éléments vous concernant, comme votre niveau de vie, le montant vos charges fixes, vos revenus actuels et futurs… Afin de voir vers quelles solutions retraite pour les professions libérales vous allez pouvoir vous tourner. 

Pourquoi parle-t-on d’une faible pension de retraite pour les indépendants ? Les métiers des professions libérales impliquent de longues études et donc un démarrage tardif de l’activité. À cela s’ajoute une irrégularité des revenus et de faibles taux de cotisation à la retraite… Certes, vous cotisez auprès d’un régime de retraite obligatoire, mais la faiblesse des pensions des professions libérales entrainera forcément une chute de votre niveau de vie. L’épargne durant la vie active est donc la clé pour pallier cette baisse de revenus. 

À vous de choisir quel type d’épargne correspondrait le mieux à votre statut d’indépendant. Avez-vous pensé au Plan Epargne Retraite (PER) et à l’Assurance Vie ? En tant qu’indépendant, votre rôle est de trouver le placement d’avenir qui matchera le plus avec vos besoins, vos envies et vos revenus. Et votre retraite augmentera, comme « par magie » ! 

Faire un point sur ma retraite

Professions libérales : anticipez votre retraite avec le Plan Epargne Retraite

Vous avez mis de l’argent de côté ? Bonne nouvelle ! Vous allez pouvoir alimenter votre PER, un nouveau dispositif de placement, spécialement conçu pour préparer sereinement la retraite des professions libérales. Flexible et ouvert à tous, ce produit fait le bonheur des travailleurs indépendants. Appelé « produit tunnel », le PER garde votre argent au chaud jusqu’au jour de votre départ à la retraite. 

 

Le PER : ouvert aux professions libérales

Il accepte tout le monde. Mais qui ? Le PER bien sûr ! Avec la réforme des retraites, les professions libérales ont eu voix au chapitre : elles ont affirmé leur volonté de maintenir un régime autonome. Avec le plan d’épargne retraite, les travailleurs indépendants restent libres. L’objectif pour les professions libérales consiste à épargner pour préparer l’avenir et s’assurer un revenu complémentaire à la retraite. 

Tous ont droit au Plan Epargne Retraite : salariés, travailleurs non-salariés ou demandeurs d’emploi. Tout le monde est logé à la même enseigne. En fait, le PER regroupe quatre produits en un seul : Plan d'épargne retraite populaire (Perp), du Plan d'épargne pour la retraite collectif (Perco), article 83 et contrats loi Madelin. Une mutualisation qui simplifie la perspective de retraite des professions libérales. 

Auparavant, les professions libérales avaient le choix entre plusieurs produits et il était difficile de trouver le produit adapté. Le Plan Epargne Retraite regroupe tous ces produits pour simplifier la vie des indépendants : un seul objectif, préparer le passage à la retraite pour les professions libérales. 

En tant que travailleur libéral, le PER est-il avantageux pour la retraite ?

En tant que travailleur indépendant, vous vous demandez ce que le PER peut vous apporter comme avantages pour votre retraite. Avec le un plan d’épargne retraite, vous n’avez pas les pieds et mains liées. Flexibilité, c’est le mot que l’on peut retenir du PER. Son gros avantage est son absence d’engagement quant aux versements. Vous êtes libre de verser le montant que vous souhaitez et quand vous le souhaitez ! 

On note ici une grande différence avec le contrat Madelin où une cotisation minimum était obligatoire. Avec des revenus irréguliers, les professions libérales y trouveront leur compte : en fonction des mois, vous pourrez verser plus ou moins.  

Autre avantage, avec le PER, on continue d’épargner même si on change de travail. On parle ici de continuité d’épargne tout au long du parcours professionnel. Vous avez envie changer d’emploi et de statut ? Rassurez-vous, vous pourrez quand même conserver votre Plan Epargne Retraite. Un pour tous, tous pour un ! 

Dernier atout du plan d’épargne retraite (et non des moindres) : l’avantage fiscal du PER pour les contribuables à forte imposition. Quand on évoque la question des professions libérales, on parle souvent de leur fort taux d’imposition. Avec le plan d’épargne retraite, cet inconvénient pourrait presque devenir un avantage : les versements sont déductibles des impôts sur le revenu, dans la limite d’un plafond de 32 419 euros pour l’année 2020. 

Sacrée carotte fiscale ! Il est donc intéressant d’épargner pour votre retraite lorsque vos revenus sont élevés, donc pendant votre vie active. Et ces économies d’impôts peuvent être réinvesties dans votre PER. Malin, non ? On parle ici « d’effet levier ». Vous voyez où l’on veut en venir ? Epargner dès le début de la vie professionnelle, c’est le secret d’une retraite épanouie pour les travailleurs en libéral ! 

Comment fait-on pour récupérer son épargne retraite Madelin sur le PER ?

En tant que profession libérale, vous aviez droit d’accéder à l’épargne retraite Madelin. Dorénavant, vous vous demandez probablement comment vous allez pouvoir transférer votre argent sur un nouveau PER ? Pas de panique, c’est possible ! Depuis le 1er octobre 2020, il n’est plus possible d’ouvrir un compte épargne retraite Madelin. La bonne nouvelle, c’est que vous allez pouvoir réunir votre épargne Madelin, PERP, PERCO et article 83 dans un seul compte épargne retraite : le Plan Epargne Retraite. Et vous pouvez même changer de gestionnaire pour aller vers un gestionnaire qui vous sied ! 

Contrats loi Madelin et PER se ressemblent beaucoup. Mais, avec le PER, les professions libérales ont beaucoup à gagner, notamment en flexibilité. D’une part, vous pouvez sortir de votre plan d’épargne retraite en capital et non seulement en rente, d’autre part, il n’y a pas de versement obligatoire mensuel. Un point vraiment intéressant pour les professionnels en libéral qui ne gagnent jamais pareil d’un mois à un autre. 

Finalement, avec le PER, le travailleur indépendant met toutes les chances de bien préparer sa retraite et aborder ce nouveau pan de vie de manière sereine. Existe-t-il d’autres moyens de préparer sa retraite ? 

Transférer un Madelin / créer un PER ?

L’Assurance Vie, un produit à adopter en tant qu’indépendant ?

On ne connait pas forcément cette information mais l’Assurance Vie est le placement préféré des français. Il fait naturellement partie des placements épargne utilisés par les travailleurs en libéral pour épargner et mettre de côté pour la retraite. Le principe est simple : l’épargnant verse quand il le souhaite de l’argent afin de faire croître un capital qui peut être utilisé à sa guise, notamment à la retraite. 

Souscrire une Assurance Vie en profession libérale : pourquoi ? 

Lorsqu’on évoque l’Assurance-Vie, on parle souvent d’un placement « couteau-suisse ». Il faut reconnaître qu’elle possède plusieurs facettes qui sont très avantageuses pour une personne travaillant en profession libérale. 

En souscrivant une Assurance Vie, vous préparez l’avenir, c’est-à-dire votre retraite. Que ce soit sur le court ou le long terme, l’Assurance Vie est avantageuse. Pour des raisons fiscales, vous serez incité à épargner pendant 8 années avant de toucher au capital de votre Assurance-Vie. C’est la raison pour laquelle, il faut anticiper ! Plus tôt vous commencez à épargner pour votre retraite, plus le rendement sera optimal. 

Quand on travaille en profession libérale, l’Assurance Vie est un moyen précieux de préparer sa retraite mais pas seulement. Elle permet également de répondre aux besoins de la vie courante, notamment en cas de baisse de revenus, d’accident, ou encore pour financer un projet d’investissement. À l’épargnant de moduler ses versements selon ses objectifs. L’avantage de ce placement c’est qu’à l’inverse du Plan Epargne Retraite, l’argent n’est jamais bloqué. 

L’Assurance Vie, est-elle un placement réservé « aux riches » ?

Attention : idée reçue ! Pas d’entourloupe, l’Assurance Vie s’adresse à tous : salariés, professions libérales, travailleurs non-salariés, chômeurs… Et les travailleurs en libéral s’y retrouvent bien car la majorité des contrats d’Assurance Vie peuvent être ouverts sans minium de versement. Or, en tant qu’indépendant, il est parfois difficile de savoir combien l’on peut verser régulièrement et sur le long terme. 

Avec l’Assurance Vie, vous restez libre. Libre de choisir le montant de vos versements, libre de choisir à quel moment vous allez le verser et libre de verser plusieurs fois sur la même période. 

En début de carrière en libéral, on a beaucoup de frais. Mais ce n’est pas une barrière pour autant ! Beaucoup de vos confrères font le choix d’ouvrir une Assurance Vie au plus tôt et d’y verser de l’argent ultérieurement. 

Rien ne vous oblige à cotiser tous les mois. Vous avez la possibilité de choisir les versements libres programmés pour vous faciliter la vie. Mais vous pouvez également suspendre vos virements quand vous le souhaitez. Pratique si vous rencontrez un coup dur dans votre carrière professionnelle ! L’Assurance Vie est gage de souplesse et de liberté. 

Fiscalité et Assurance-Vie : une bonne retraite pour les indépendants ?

Excellent produit pour bien rémunérer votre épargne, l’Assurance-Vie est une niche fiscale française. En tant que travailleur indépendant, vous avez la possibilité de mettre de l’argent de côté sur votre Assurance-Vie et sans payer le moindre impôt sur les intérêts qu’elle génère ! Oui, oui, vous avez bien lu ! 

Il faut bien comprendre son fonctionnement pour en tirer toute l’optimisation fiscale. Le professionnel en libéral est souvent soumis à un fort taux d’imposition. Entre les charges, les cotisations… près de la moitié de ses revenus partent en fumée ! Dur dur de mettre de côté pour la retraite. Heureusement, avec l’Assurance-Vie, l’épargne est « mise au vert ». 

Si vous ne procédez pas à un retrait d’argent, vous n’avez rien à déclarer aux impôts. Tant que l’argent est gardé au chaud sur votre Assurance-Vie, ce placement ne vous coûte rien ! Vous ne serez imposable qu’à partir du moment où vous sortez votre argent, selon une règlementation bien précise. 

Plus vous attendez pour sortir de votre placement, moins vous payerez à la sortie ! L’imposition sur les gains diminue au fur et à mesure des années : il faut attendre que votre placement prenne de l’âge pour le sortir. À partir de la huitième bougie de votre Assurance Vie, l’affaire devient rentable. Vous bénéficierez alors d’une importante exonération fiscale. 

Voilà pourquoi si vous anticipez et épargnez sur votre Assurance-Vie pendant une grande partie de votre vie active, vous toucherez une retraite confortable. Même si vous n’effectuez pas de versement sur votre Assurance-Vie au démarrage de votre activité en libéral, vous commencez le décompte des huit années. Et, à la retraite, vous percevrez les bénéfices de cette anticipation !

Faillite : récupérer l’argent épargné, c’est possible !

C’est bien beau d’épargner pour la retraite mais si on rencontre un problème avant celle-ci, que se passe-t-il ? Il arrive en effet qu’un travailleur indépendant rencontre des obstacles au cours de son activité. Ne parlons pas de malheur… Cependant, cela peut arriver. 

Si vous êtes confronté à une faillite ou un accident de la vie (invalidité, décès de votre conjoint ou partenaire…), vous pouvez disposer de votre argent avec une exonération d’impôt. À situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle. Une Assurance-Vie qui répond à la fois aux risques de la vie active tout en répondant aux besoins de la retraite, c’est le produit gagnant pour les travailleurs indépendants

En savoir plus sur l'assurance vie

Assurance Vie et PER : deux produits complémentaires ?

PER et Assurance Vie sont les gages d’une retraite sereine. Anticiper est le secret des métiers en libéral. Pourtant, avec tout le tracas administratif dû au statut de travailleur indépendant, il est parfois compliqué de s’en préoccuper et de faire les bons choix. La bonne astuce est de s’entourer d’un bon gestionnaire qui saura vous guider sur la bonne voie de l’épargne… « Vivement la retraite ». 

Comment préparer la retraite pour les professions libérales ?

On parle d’anticiper pour épargner sur le long terme. Avec toute la paperasse administrative lorsqu’on exerce une activité libérale, on est vite débordé. Aucune envie de se plonger dans les questions de gestion d’Assurance-Vie ou de Plan Epargne Retraite. Pas d’inquiétude, parlez-en avec votre gestionnaire : il pourra vous proposer différentes formes de gestion. 

Vous pouvez choisir le mode de gestion pilotée : lors de l’ouverture de votre Assurance-Vie ou de votre Plan Epargne Retraite, vous échangerez avec votre gestionnaire sur vos objectifs d’épargne. Ainsi, vous pouvez choisir si vous souhaitez ne pas prendre de risque, prendre un risque moyen ou prendre un plus grand risque de placement. Votre gestionnaire s’occupe de mesurer les risques et bénéfices. 

Plus vous choisissez des placements « à risques », plus votre épargne vous assurera un bon rendement. Si vous n’avez pas peur du risque, vous pouvez placer une large part de votre argent sur « des unités de compte ». Si, au contraire, le risque vous rend frileux, des fonds d’euros diversifiés seront plus adaptés. Et si vous n’aimez pas le risque, vous pouvez parfaitement placer votre argent sur un fonds euros sécurisé. 

Faites confiance à votre gestionnaire, il connait le marché mieux que personne. Mais, si vous avez le temps et l’audace, vous pouvez également opter pour une gestion libre où vous gérerez vous même votre épargne. 

Pourquoi parler de placements complémentaires ? 

Finalement, est-ce qu’un des deux contrats est plus avantageux pour préparer sa retraite lors que l’on travaille en libéral ? Les deux contrats ont leurs avantages et leurs inconvénients : mais ils permettent l’un et l’autre d’épargner pour s’assurer une retraite confortable. 

Une des choses qui différencie ces deux produits est la disponibilité de l’épargne. Avec le PER, à l’exception de l’achat de la résidence principale, vous ne pouvez pas toucher à votre épargne avant le départ officiel en retraite. L’argent est majoritairement dédié à votre retraite. C’est une épargne au long terme, qui correspond bien à l’anticipation de la retraite. 

Avec l’Assurance Vie, l’argent est accessible à tout moment. Il n’est jamais bloqué. C’est un placement à court, moyen et long terme. Son objectif n’est pas unique. À vous de savoir quelle solution est la meilleure pour vous. Parlez-en avec un gestionnaire avisé. 

En résumé :

  • Pour les professions libérales, il est indispensable d’anticiper sa retraite en épargnant de l’argent pour s’assurer une retraite confortable. 
  • Le PER comporte des avantages intéressants pour les professions libérales : taux d’imposition, versements libres… 
  • L’Assurance Vie est un produit « couteau-suisse » qui a l’avantage d’être extrêmement flexible.

Pas de doute, la pension de retraite en libéral est trop légère. Tout travailleur indépendant doit impérativement se constituer une retraite complémentaire. En faisant le choix d’épargner avec un plan d’épargne retraite ou une Assurance-Vie, vous vous assurez une retraite sereine. À vous de vous faire bien accompagner par un gestionnaire fiable et avisé. Un beau cadeau à s’offrir pour son passage à la retraite !

Je suis indépendant