Retraite anticipée : comment ça marche ?

Publié le 26 octobre 2022
par Henri des Rieux

Dans la course à la retraite, certains assurés ont une longueur d’avance. D’autres sont favorisés selon la pénibilité du parcours et les épreuves rencontrées. Pour ceux-là, l’itinéraire diffère quelque peu. 

Si la ligne d’arrivée est fixée pour la majorité à 62 ans, certains peuvent prendre leur retraite anticipée. Comment fonctionne la retraite anticipée ? Qui est concerné ? Et quelles sont les conditions pour y prétendre ? Explications.

Qu’est-ce que la retraite anticipée ?

3, 2, 1…Top départ ! Dès le moment où nous entrons sur le marché du travail, le décompte est lancé. Le temps nous est compté jusqu’au jour de notre départ à la retraite, fixé pour la grande majorité des travailleurs à l’âge légal de 62 ans.

Pour autant, dans cette course folle, tous les coureurs ne réalisent pas le même parcours. Une différence dont l’État tient compte dans le calcul de l’âge de part réel à la retraite.

Ainsi, les travailleurs dont le parcours a rencontré certaines difficultés : pénibilité au travail, handicap, infirmité, maladie ou invalidité, bénéficient d’un traitement de faveur. Ceux-là peuvent prétendre à la retraite anticipée.

C’est aussi le cas des travailleurs dans la course depuis longtemps. Ceux qui ont débuté leur carrière professionnelle avant vingt ans et qui ont cotisé des trimestres de retraite bien avant que d’autres n’entrent dans la course. La retraite anticipée pour carrière longue est ainsi justifiée.

La retraite anticipée, c’est donc la possibilité de partir à la retraite à taux plein, avant l’âge légal de 62 ans.

r anticipée .jpeg

Quelles conditions pour partir à la retraite à 60 ans ?

En principe, l’âge légal de départ à la retraite est fixé à 62 ans. Pour partir à la retraite à taux plein à cet âge, il faut justifier avoir cotisé le nombre de trimestre requis.

Cependant, dans certaines situations, l’État autorise le départ à la retraite avant l’âge légal. La loi prévoit en effet trois situations de retraite anticipée.

  • La retraite anticipée pour pénibilité

Cette situation vise les travailleurs qui sont particulièrement exposés à des facteurs de pénibilité au travail. Il s’agit principalement des activités exercées en milieu hyperbare (hautes pressions), à des températures extrêmes, exposées au bruit, mais également le travail de nuit, en équipes successives alternantes ou répétitif. L’employeur est alors tenu de signaler à la caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) que l’assuré se trouve dans un cas de pénibilité. Pour ces travailleurs, le départ à la retraite à 60 ans est envisagé.

  • La retraite anticipée pour handicap

Un autre moyen de partir à la retraite anticipée est de justifier d’une situation de handicap. C’est le cas des travailleurs atteints d’infirmité, d’invalidité, de maladie incurable, d’incapacité permanente d’au moins 50%, des parents d’enfant atteint d’une infirmité.

  • La retraite anticipée pour carrière longue

Une troisième voie de retraite anticipée est ouverte aux travailleurs qui ont débuté leur carrière avant 20 ans et qui justifient d’un certain nombre de trimestres cotisés.

Ces trois profils d’assurés peuvent prétendre à un départ à la retraite à taux plein avant l’âge légal de 62 ans.

Cotisez pour votre retraite

Comment fonctionne la retraite anticipée pour carrière longue ?

Outre les situations d’incapacité ou de pénibilité que l’on ne peut évidemment pas vous souhaiter, vous pouvez partir à la retraite à ou avant 60 ans, si vous avez commencé à travailler tôt.

C’est ce qu’on appelle la retraite anticipée pour carrière longue. Pour y prétendre, il faut impérativement remplir deux conditions.

La première condition tient à l’âge de l’assuré au jour où il a débuté sa carrière professionnelle. Selon les cas, il faut avoir commencé à travailler avant 16 ans ou avant 20 ans.

La seconde condition est relative à la durée d’assurance retraite. L’assuré doit justifier avoir cotisé un certain nombre de trimestres de retraite, tout régime de retraite confondu. Il doit également justifier de 4 à 5 trimestres cotisés en tout début de carrière.

La durée d’assurance retraite varie ainsi en fonction de 3 paramètres :

  • votre année de naissance,
  • l'âge à partir duquel vous avez commencé à travailler
  • l'âge à partir duquel vous envisagez de partir en retraite anticipée.

Vous n’êtes pas sûr de pouvoir y prétendre ? Pour savoir si vous pouvez bénéficier de la retraite anticipée, rendez-vous sur votre espace personnel du site de l’Assurance Retraite, rubrique « Obtenir mon âge de départ à la retraite ».

r anticipée 2.jpeg

Comment demander sa retraite anticipée ?

Maintenant que vous savez si oui ou non vous pouvez bénéficier de la retraite anticipée, reste à savoir comment la solliciter.

Si vous êtes concerné par la retraite anticipée pour carrière longue, il faut être en mesure de le prouver. Pour cela, devez demander une attestation de situation vis-à-vis de la retraite anticipée à votre Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail (Carsat).

Cette attestation doit être impérativement fournie au moins six mois avant vos 60 ans, ou avant le point de départ possible de votre retraite anticipée.

Quel montant pour une retraite anticipée ?

Le calcul du montant de la retraite anticipée ne diffère pas de celui de la retraite ordinaire. La retraite anticipée pour carrière longue est donc estimée dans les mêmes conditions que celle d’un salarié classique.

Le montant de votre pension de retraite anticipée dépend donc de votre durée d’assurance (le nombre de trimestres cotisés) et de votre revenu annuel des 25 meilleures années de votre carrière professionnelle.

Ainsi, que vous preniez votre retraite en anticipé ou à l’âge légal de 62 ans, peu importe. Le montant de votre pension de retraite ne changera pas.

Comment faire pour partir à la retraite plus tôt ?

Vous ne remplissez pas les conditions de la retraite anticipée ? Pour autant, vous aimeriez partir à la retraite avant l’âge légal de 62 ans ?

Notez que rien ne vous empêche d’arrêter de travailler et partir à la retraite à l’âge de votre choix. Dans cette hypothèse cependant, vous renoncez à percevoir une pension de retraite à taux plein.

Hors des conditions de la retraite anticipée, il est impossible de partir à la retraite avant 62 ans à taux plein. Alors, d’où vient ce mythe selon lequel il serait possible de partir à la retraite à 40 ans ?

Ce n’est peut-être pas un mythe, mais cette pratique ne concerne pas la majorité. Pour partir à la retraite plus tôt, certains font le choix audacieux d’investir pour la retraite.

Plutôt que de tout miser sur une pension de retraite à l’avenir incertain au regard des réformes de retraite successives, de plus en plus d’assurés font le choix de placer leur argent pour anticiper la retraite.

Le plus connu de ces placements est bien sûr le Plan Epargne Retraite (PER). Mais il existe de nombreux autres placements (Assurance-vie, immobiliers) qui vous assurent un complément de revenu à la retraite !

Cotisez pour votre retraite

Posez une question
un expert vous répondra

Perlib : la gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
5.0
GoogleAvis Google | 210 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727

logo-orias.svg