Cumul emploi retraite : comment ça marche ?

Publié le 26 octobre 2022
par Henri des Rieux

Le passage à la retraite peut être source d’angoisse. Une crainte qui touche en premier lieu les entrepreneurs, les professions libérales ou les travailleurs indépendants. Parce que la retraite est associée à tort à l’inactivité. Pourtant, il est possible de demeurer actif à la retraite. C’est ce qu’on appelle le cumul emploi retraite. Toucher sa retraite et continuer à travailler, c’est possible ! On vous explique.

Puis-je toucher ma retraite et continuer à travailler ?

Être à la retraite et rester actif, c’est possible ! Dès lors que vous êtes retraité du régime général de la Sécurité sociale, vous avez la possibilité de reprendre une activité professionnelle tout en touchant votre retraite.

C’est le principe du cumul emploi retraite. Concrètement ? Vous pouvez prendre votre retraite, puis décider de reprendre ou de poursuivre une activité professionnelle.

Sous certaines conditions, votre pension de retraite de base sera donc cumulée aux revenus d’une activité professionnelle. Vous gagnez sur les deux tableaux. Mais quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

cumul.jpeg

Quelles sont les conditions du cumul emploi-retraite ?

Comment fonctionne le cumul emploi retraite ? C’est très simple, cela vous concerne si vous êtes à la retraite et souhaitez reprendre une nouvelle activité.

Vous avez également la possibilité de poursuivre les activités suivantes :

  • toute activité donnant lieu à une affiliation auprès d'un régime de retraite étranger
  • les activités bénévoles (qui ne génèrent pas de revenu et ne donnent pas lieu à affiliation à un régime de retraite de base)
  • les activités relevant d'un régime de retraite qui autorise la poursuite de cette activité à la retraite.

D’autres activités peuvent être poursuivies dès lors que les revenus qu’elles génèrent ne dépassent pas certains plafonds.

Il en va ainsi des activités de faible importance (un tiers du Smic), des activités à caractère littéraire ou scientifique, des activités procurant le logement par l'employeur, des consultations occasionnelles, de la participation au fonctionnement de la justice, de participations à des jurys de concours publics et à des instances consultatives ou délibératives, de l’activité d’assistant maternel, des activités d’assistance à personne auprès d'une personne handicapée, des travailleur handicapé, des activités artistiques et des activités d’hébergement en milieu rural.

Le cumul des revenus d’une activité professionnelle et de votre pension de retraite de base est permis sous certaines conditions. Ces conditions peuvent varier selon le cumul emploi retraite auquel vous prétendez (total ou partiel).

Pour prétendre au cumul emploi retraite total ou intégral, il faut justifier :

  • avoir obtenu l’ensemble de vos retraites personnelles et obligatoire (retraite de base) en France et à l’étranger
  • avoir au minimum 62 ans et avoir cotisé le nombre de trimestres obligatoires pour obtenir la retraite de base à taux plein (ou 67 ans).

À défaut de remplir les conditions du cumul emploi retraite total, vous pourrez prétendre au cumul emploi retraite partiel ou plafonné. Le cumul est alors possible si la somme de vos ressources reste inférieure à un certain plafond.

Qu’est-ce que le cumul emploi retraite total ?

Dans quel cas pouvez-vous prétendre à un cumul emploi retraite total ou intégral ? Et à quoi cela correspond ?

Vous le savez dorénavant, il faut remplir deux conditions cumulatives pour prétendre au cumul emploi retraite total :

  • avoir obtenu toutes vos retraites de base et complémentaires des régimes de retraite français et étrangers
  • avoir obtenu votre retraite de base du régime général à taux plein.

Le cumul emploi retraite intégral est possible à partir du moment où vous avez atteint l’âge de la retraite au taux maximum.

Dans ce cas, vous pouvez reprendre une activité professionnelle au jour même de votre départ à la retraite. Vous n’avez pas de délai de carence à respecter entre le jour de votre retraite et la reprise d’une activité.

Contractez en ligne

Qu’est-ce que le cumul emploi retraite partiel ?

Si vous ne remplissez pas les conditions du cumul emploi retraite intégral ou total, vous pouvez peut-être prétendre au cumul emploi retraite partiel ou plafonné.

Avec le cumul emploi retraite partiel vous pouvez cumuler les revenus d’une activité professionnelle avec votre pension de retraite dans une certaine limite. Cette limite est ce qu’on appelle un plafond de ressources.

En ce qui concerne la retraite complémentaire, le cumul est possible si la somme des revenus de votre activité et de votre pension de retraite ne dépasse pas :

  • 160% du Smic
  • ou votre dernier salaire revalorisé
  • ou votre salaire moyen des dix dernières années d’activité revalorisé.
cumul 1.jpeg

Pour les salariés, le plafond est fixé à la moyenne mensuelle de vos revenus d’activité bruts des trois derniers mois. La somme de vos revenus et de votre pension de retraite ne devra pas dépasser ce montant. Si vos ressources sont plus importantes, votre retraite sera réduite en conséquence.

A l’inverse du cumul intégral ou total, le cumul emploi retraite plafonné impose un délai de 6 mois entre le jour de votre départ à la retraite et la reprise de votre activité chez ce même employeur. Ce délai de carence ne vous concerne pas si vous débutez une nouvelle activité chez un nouvel employeur.

Les travailleurs indépendants, entrepreneurs et professions libérales, peuvent cumuler les revenus de leur activité d’indépendant et leur pension de retraite dans la limite d’un certain plafond.

Qu’il s’agisse du cumul intégral ou plafonné, les activités professionnelles exercées pendant la retraite ne donnent pas de nouveaux droits à la retraite. Le montant de votre retraite ne sera donc pas impacté.

Quel salaire ne pas dépasser à la retraite ?

Selon votre statut professionnel, le plafond applicable au cumul emploi retraite plafonné peut varier.

Le plafond de ressources des salariés affiliés au régime général de la Sécurité sociale est fixé à la moyenne des salaires perçus au cours des trois derniers mois qui précèdent le départ à la retraite, ou 160 % du SMIC, soit 2 686,32 € depuis le 1er août 2022.

En ce qui concerne les commerçants ou artisans, les revenus annuels ne doivent pas excéder la moitié du Plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS), soit 20 568 € en 2022. Pour les professions libérales, dont les revenus sont importants, le plafond correspond au PASS, soit 41 136 € pour l'année 2022.

Enfin, les fonctionnaires ont un plafond qui leur est propre. Leurs revenus ne doivent pas dépasser le tiers du montant annuel brut de la pension de retraite, majoré de 7 201,93 € (en 2022).

Bien sûr, vous pouvez compter sur le cumul emploi retraite pour vous assurer des revenus complémentaires à la retraite. Pour autant, si vous souhaitez mettre à profit cette période pour vous reposer et profiter de vos proches, vous pouvez aussi miser sur le Plan Epargne Retraite PER. Vous aurez ainsi des revenus complémentaires sans avoir besoin de travailler !

Posez une question
un expert vous répondra

Perlib : la gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
5.0
GoogleAvis Google | 210 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727

logo-orias.svg