Le fonctionnement de la retraite à taux plein

Publié le 8 janvier 2024
par Assia Bousfiha

Votre retraite approche à grands pas ? Vous aimeriez avoir plus d’informations sur l’âge auquel vous pouvez prétendre à la retraite, quelle pension de retraite vous allez toucher et combien de trimestres vous devez valider ? Vous souhaiteriez partir en toute tranquillité avec une retraite à taux plein ? Finalement, que signifie partir à la retraite à taux plein ? Trimestres, âges, montant de la retraite, on vous explique tout pour savoir comment partir à la retraite à taux plein !

Qu’est-ce qu’une retraite à taux plein ?

La retraite à taux plein c’est une retraite qu’un salarié prend sans décote. Quand un salarié part à la retraite, il va toucher deux pensions de retraite différentes : la pension de retraite versée par l’Assurance retraite de la Sécurité sociale et la pension de retraite de l’Agirc-Arrco, une pension complémentaire à destination des salariés du privé. La retraite à taux plein versée par l’Assurance retraite de la Sécurité sociale est accordée aux salariés seulement s’ils remplissent les conditions demandées, à savoir : partir à la retraite avant 67 ans mais en ayant acquis un nombre suffisant de trimestres validés, ou partir à la retraite après 67 ans quelque soit le nombre de trimestres validés.

Si un salarié part avant 67 ans sans avoir validé le nombre de trimestres requis en fonction de son année de naissance, il ne pourra pas toucher sa retraite à taux plein. 

L’âge légal correspond à l’âge à partir duquel vous pouvez partir à la retraite. Un salarié qui part à la retraite à l’âge légal partira avec une pension de retraite de base. Pour les personnes nées après 1968, l’âge légal de la retraite est de 64 ans. Si vous partez en retraite à l’âge légal et que vous n’avez pas validé tous les trimestres que vous auriez dû valider, vous ne toucherez pas votre retraite à taux plein. Le montant de votre pension sera décoté proportionnellement au nombre de trimestres manquants et cette minoration est définitive. N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un professionnel qui saura vous renseigner sur la possibilité de partir à la retraite en anticipé et qui vous aider à créer une épargne pour toucher une retraite plus confortable.

Vous avez également la possibilité de continuer à travailler après l’âge légal de départ à la retraite. Cela permet de cumuler des trimestres dans le but de toucher une retraite à taux plein jusqu’à avoir atteint l’âge maximal.

Dans le cas, où vous ne touchez pas votre retraite à taux plein, car vos trimestres de cotisation ne sont pas complets, sachez que la décote est de 0,625% par trimestre non validé, dans la limite de 20 trimestres.

Quel est l’âge pour partir à la retraite à taux plein ?

Pour avoir l’assurance de toucher une retraite à taux plein, il faut attendre l’âge maximum de 67 ans. Passé cet âge vous avez la garantie de toucher une pension de retraite à taux plein, qu’importe les trimestres manquants. Si vous n’avez pas validé tous vos trimestres, vous aurez quand même droit à une retraite à taux plein, si vous partez à l’âge maximum.

Est-il possible de partir à la retraite à taux plein en prenant une retraite anticipée ?

La retraite anticipée à taux plein est possible selon différents critères bien spécifiques.

A 65 ans

A partir de 65 ans, il existe des dérogations pour certains travailleurs pour prendre leur retraite avant l’âge maximum alors qu’ils n’ont pas validé tous leurs trimestres auprès de l’Assurance retraite tout en touchant une retraite à taux plein :

  • Si vous avez consacré plus de 30 mois consécutifs à l’aide d’une personne handicapée sous le statut d’aidant familial,
  • Si vous avez aidé votre enfant handicapé pendant au mois 30 mois (et qui touche la prestation de compensation du handicap)
  • Vous percevez l’allocation de cessation d’activité de travailleur de l’amiante

A partir de 64 ans

Un salarié, ayant atteint l’âge légal de la retraite, c’est-à-dire 64 ans pour ceux nés après 1968, peut bénéficier d’une retraite à taux plein alors qu’il n’a pas fini de valider ses trimestres auprès de l’assurance retraite. Cela est possible à certaines conditions :

  • Dans le cas, où vous êtes déclaré inapte au travail, avec une incapacité définitive d’au moins 50%
  • Vous êtes travailleur handicapé avec une incapacité permanente de 50%
  • Vous avez élevé au moins 3 enfants
  • Vous avez exercé un travail ouvrier
  • Vous avez validé au moins 120 trimestres

A partir de 56 ans

Si vous avez commencé à travailler très jeune (entre 16 et 21 ans), il est possible de partir à la retraite à taux plein à partir de 56 ans pour carrière longue. Il faut cependant avoir validé un certain nombre de trimestres cotisés pendant ces années « jeunesse ».

A noter que pour partir à la retraite à taux plein dans ces conditions, l’âge dépend de votre année de naissance. Pour ceux nés avant 1961 et jusqu’en 1963, ils peuvent partir à la retraite à compter de 62 ans, ceux nés entre 1964 1967 peuvent prétendre à la retraite à partir de 63 ans.

Quelle est le montant d’une retraite à taux plein ?

Toucher une retraite à taux plein revient à toucher 50% de son salaire brut annuel moyen pour ceux affiliés au régime général de la Sécurité sociale, les salariés et les indépendants. Le revenu annuel moyen est la moyenne des salaires pour lesquels vous avez cotisé à l’Assurance retraite pendant les 25 années les plus avantageuses financièrement de votre carrière professionnelle. Au 1er janvier de chaque année, la retraite est valorisée.

Quelle est la différence entre une retraite à taux plein et une retraite dite « pleine » ?

Quand un salarié atteint l’âge de la retraite à taux plein, il va toucher 50% de son salaire brut annuel. Cependant, il ne touchera pas une retraite pleine mais une retraite à taux plein s’il pas validé tous ses trimestres auprès de l’Assurance retraite. Il touchera donc une retraite à taux plein sans pour autant toucher une retraite pleine. La pension de retraite est alors calculée de la manière suivante :

salaire brut annuel moyen x 50% x nombre de trimestres validés/le nombre de trimestres d’assurance retraite exigée pour avoir une retraite à taux plein

En clair, la retraite à taux plein s’acquiert selon un nombre important de paramètres. Ce qui est primordial, c’est de préparer cette retraite pour qu’elle se présente de la meilleure manière. Vous pouvez anticiper la retraite en investissant dans l’immobilier, en épargnant par le biais d’un PER ou d’une Assurance-Vie. Renseignez-vous auprès de votre conseiller qui saura vous orienter !

Posez une question
un expert vous répondra

Pour examiner votre commentaire, nous sommes amenés à traiter vos données personnelles. Pour plus d'informations, consultez notre Politique de confidentialité.

La gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
Avis GoogleAvis Google | 4.9 sur 482 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727