Tout savoir sur l’âge de retraite des fonctionnaires

Publié le 22 décembre 2023
par Assia Bousfiha

La fonction publique est le premier employeur de France. Saviez-vous qu’elle embauche près de 5,6 millions d’agents sur plus de 1 000 métiers différents ? La fonction publique est partout : éducation, sécurité, préservation de l’environnement, services à la personne… Et un jour, ces fonctionnaires devront, eux aussi, partir à la retraite ! À partir de quel âge un fonctionnaire peut-il prétendre à un départ à la retraite ? On fait le point sur l’âge de la retraite des fonctionnaires !

Quand peut-on prendre sa retraite quand on est fonctionnaire actif ?

Dans la fonction publique, l’âge légal auquel il est possible de prendre sa retraite officielle est appelée l’« âge d’ouverture des droits » (AOD). Les fonctionnaires sont également impactés par la réforme des retraites.

Les fonctionnaires sont dits « actifs » quand ils exercent un des métiers suivants : sapeur-pompier professionnel, sage-femme, agent de police municipal, infirmier, personnel paramédical en relation avec des malades, douanier, agent d’exploitation des travaux publics d’Etat... En clair, les fonctionnaires de la catégorie active pratiquent un métier dans lequel l’emploi présente des risques pour la santé ou des fatigues exceptionnelles. Le départ à la retraite est donc possible à un âge plus jeune que celui des autres salariés.

Vous êtes fonctionnaire ? L’âge auquel vous allez pouvoir prétendre à votre retraite va dépendre de l’année de votre naissance. Si vous êtes né après le 1er janvier 1973 vous pourrez prendre votre retraite à partir de 59 ans.

Si vous êtes ceux né entre 1969 et 1973, vous pourrez prendre votre retraite autour de 58 ans, et si vous êtes né entre 1966 et 1968 vous pourrez envisager votre retraite à partir de 57 ans environ.

Dans tous les cas, pour pouvoir prétendre à la retraite entre 57 et 59 ans, le fonctionnaire doit avoir effectué au moins 17 ans de services actifs dans un ou plusieurs emplois de la catégorie active.

Dans la catégorie active, il existe également une sous-catégorie appelée « catégorie super-active » : celle-ci concerne les égoutiers, les surveillants pénitentiaires, les agents de service actifs de la police nationale, les identificateurs de l’institut médico-légal de la Préfecture de Police de Paris. L’âge légal de la retraite est alors de 52 ans pour cette catégorie, avec un départ en retraite anticipée à taux plein. C’est-à-dire que même si le fonctionnaire « super-actif » n’a pas validé tous ses trimestres, il pourra partir à la retraite à taux plein.

Les fonctionnaires de la catégorie active peuvent demander à prolonger leur carrière professionnelle, excepté les contrôleurs aériens dont l’âge maximal est de 59 ans sans aucune possibilité de report.

Quand peut-on prendre sa retraite quand on est fonctionnaire sédentaire ?

Pour les fonctionnaires de la catégorie des sédentaires, qui représente 90% des emplois de fonctionnaires, il est possible de prendre sa retraite à partir de 64 ans pour ceux nés à partir du 1er janvier 1969, à environ 63 ans pour ceux nés entre 1964 et 1969, à environ 62 ans pour ceux nés entre 1961 et 1964. Si les fonctionnaires attendent l’âge légal, ils pourront toucher leur pension de retraite à taux plein. Selon les années de naissance, un titulaire de la fonction publique devra avoir validé entre 165 et 172 trimestres pour prétendre à sa retraite complète.

Est-il possible de prendre une retraite anticipée quand on est fonctionnaire ?

Un fonctionnaire souhaitant prendre sa retraite de manière anticipée a le droit de le faire ! Toutefois, il faut remplir certaines conditions pour accéder à cet avantage.

Pour les fonctionnaires sédentaires :

  • Avoir commencé à travailler jeune et justifier d’une carrière longue
  • Avoir le statut de travailleur handicapé
  • Être reconnu inapte pour exercer vos missions et prendre votre retraite dans le cadre d’une invalidité
  • Avoir été exposé à l’amiante pendant votre carrière professionnelle
  • Avoir interrompu son activité pour s’occuper d’un enfant invalide
  • Avoir été fonctionnaire d’Etat pendant au moins 15 ans et vous ou votre époux(se)êtes atteint d’une maladie incurable ou d’une infirmité ne vous permettant plus d’exercer votre métier.

Pour les fonctionnaires actifs :

  • Avoir commencé à travailler avant 20 ans
  • Avoir le statut de travailleur handicapé
  • Être atteint d’une incapacité permanente à la suite d’un accident de travail ou d’une maladie professionnelle
  • Avoir été exposé à l’amiante pendant sa carrière professionnelle.

Un fonctionnaire peut-il continuer à travailler après l’âge légal de la retraite ?

Cette situation est tout à fait envisageable pour un fonctionnaire de la Fonction publique. Il peut, s’il le souhaite, prolonger sa carrière professionnelle. Pour que cette demande soit acceptée, il doit avertir son employeur trois mois avant l’âge légal de la retraite en explicitant sa demande par écrit. Il doit stipuler la raison pour laquelle il souhaite prolonger son temps de travail.

Il existe plusieurs situations possibles dans lesquelles le fonctionnaire peut demander une prolongation :

  • Si le fonctionnaire a encore dans son foyer un ou des enfants à charge, alors qu’il a atteint la limite d’âge. Il est possible de travailler alors une année de plus par enfant à charge sans dépasser trois ans supplémentaires.
  • Si vous aviez trois enfants à charge quand vous avez 50 ans, vous pouvez travailler encore une année supplémentaire.
  • Si le fonctionnaire a un ou plusieurs enfants morts pour la France, il est possible de travailler une année supplémentaire par enfant décédé.

Il est également possible de demander à prolonger sa carrière si vous n’avez pas validé tous les trimestres. Chaque métier de la fonction publique a sa spécificité. Dans tous les cas, cette demande est autorisée seulement dans l’intérêt du service et si votre condition physique le permet pendant 10 trimestres maximum.

Désormais, l’âge légal pour prendre sa retraite pour un fonctionnaire de la fonction publique n’a plus de secret pour vous. Les âges varient en fonction de votre parcours professionnel et de votre année de naissance. Dans tous les cas, n’attendez pas le dernier moment pour préparer votre retraite. Vous souhaitez commencer à la préparer ? Prenez rendez-vous avec un professionnel fiable et compétent !

Posez une question
un expert vous répondra

Pour examiner votre commentaire, nous sommes amenés à traiter vos données personnelles. Pour plus d'informations, consultez notre Politique de confidentialité.

La gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
Avis GoogleAvis Google | 4.9 sur 482 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727