Publié le 25 août 2021

Plan d’épargne retraite individuel : mode d’emploi !

Il y en a eu du changement du côté de l’épargne retraite… Adieu les acronymes familiers PERP (Plan d'épargne retraite populaire), PERCO (Plan d'épargne pour la retraite collectif) et contrats loi Madelin. Depuis le 1er octobre 2019, le législateur a fait table rase de ces différents dispositifs pour ne leur substituer qu’un seul : le Plan Epargne Retraite (PER). Plus souple, plus accessible et avantageux, il a tout pour plaire. Qu’est-ce qu’un plan d’épargne retraite individuel et comment fonctionne-t-il ? Faisons plus ample connaissance…

Plus d'information

Qu'est-ce qu'un PER individuel ?

Et si l’on procédait aux présentations ? Le plan d’épargne retraite individuel, plus communément appelé PERIN, a été introduit par la loi Pacte du 22 mai 2019. Il a vocation à simplifier et remplacer les dispositifs d’épargne retraite existants. Comme ses ancêtres, il s’agit d’un produit d’épargne à long terme à destination des particuliers. On parle familièrement d’investissement « tunnel ». Mais il présente une particularité : il se montre plus flexible et accessible que ses anciennes générations… 


Cela ne vous aura pas échappé, l’avenir de la retraite en France est plus qu’incertain. Pour résumer brièvement, nous sommes confrontés à l’équation impossible : plus de retraités et moins de travailleurs actifs pour cotiser. C’est là toute la question de l’épineuse réforme des retraites


Voilà précisément l’ambition du PER individuel : vous permettre la constitution d’un complément de retraite supplémentaire pour vous garantir une retraite confortable quoi qu’il advienne. 


Maintenant que vous disposez d’un rapide portrait du PER, il faut aller au-delà des apparences. En quoi consiste-t-il, qui est-il et comment fonctionne-t-il ? Suivez le guide !

Comment faire pour ouvrir un PER ?

Comment fonctionne un plan d'épargne retraite individuel ?

Le plan d’épargne retraite individuel est un placement facultatif. Il repose sur un contrat d’assurance groupe, semblable à celui de l’Assurance Vie. Il peut être souscrit auprès d’une société d'assurance, d’une banque, d’une mutuelle, d’un institut de prévoyance ou encore d’un gestionnaire d’actifs.

Son fonctionnement lui aussi est relativement semblable. L’assuré procède librement (ou de manière programmée) à des versements sur son PER individuel tout au long de sa vie active. Il se constitue ainsi un capital pour la retraite. Ses sommes sont placées sur les supports d’investissement de son choix et produisent des intérêts. En d’autres termes, l’épargne fructifie.

D’apparence similaire, le PERIN et l’Assurance Vie n’en sont pas moins différents. Le Plan Epargne Retraite est ce qu’on appelle un placement « tunnel », dont l’échéance est fixée au jour du départ à la retraite. En principe donc, c’est au moment de la retraite que l’assuré procède à la liquidation de ses droits. Il pourra alors choisir – et c’est un avantage du nouveau dispositif – de sortir en rente viagère ou en capital. 

Néanmoins, le nouveau dispositif d’épargne retraite prévoit quelques assouplissements. Ainsi, vous pourrez puiser dans votre capital retraite pour financer l’achat de votre résidence principale, ou dans l’hypothèse où vous seriez confronté à certains aléas de la vie (décès du conjoint, invalidité, surendettement…). Plus flexible, il prévoit des situations de déblocage anticipé.

Qui peut bénéficier d'un PER ?

C’est la grande avancée du PERIN. Un plan d’épargne retraite individuel pour tous, et tous pour un ! Autrefois perdu entre les différents contrats épargne retraite (PERP, loi Madelin, plan épargne retraite entreprise) destinés à des populations professionnelles spécifiques, le nouveau PER a l’énorme avantage de s’adresser à tous et de manière identique. 

Il n’impose aucune condition liée à l’âge de son titulaire ou à son statut professionnel. Que vous soyez salarié, fonctionnaire, profession libérale, agriculteur, étudiant ou en recherche d’emploi, vous pouvez disposer d’un Plan d’Epargne Retraite Individuel (PERin). Tout le monde peut y souscrire

Par ailleurs, ce nouveau dispositif ne se veut pas sélectif. Il n’impose aucun plafond de revenu, ni de versement. Vous pouvez donc souscrire à un plan d’épargne retraite et ne verser que de modiques sommes sur ce contrat ou reporter vos versements à plus tard. 

Êtes-vous éligible ?

Quel est l'intérêt d'un PER individuel ?

Ça y est, le PER individuel vous paraît plus familier ? Toutefois, il est un détail qui vous aura échappé. Quel est son intérêt ? Et pourquoi y souscrire ? Hormis sa souplesse et sa simplicité, il présente une fiscalité avantageuse

Avez-vous entendu parler de la « carotte fiscale » ? C’est la botte secrète de la fiscalité du nouveau plan d’épargne retraite individuel. Non seulement il vous invite à vous constituer un capital en vue de la retraite, mais en plus il vous incite fiscalement à le faire. 

Tous les versements que vous effectuez sur votre produit d’épargne retraite sont déductibles de votre revenu imposable, dans la limite d’un plafond établi par la loi. Voilà un avantage qui devrait chatouiller l’oreille des plus gros contribuables, parmi lesquels figurent les professions libérales. 

Et si votre taux d’imposition ne justifie pas une telle déduction de vos revenus ? Vous pouvez reporter cet avantage au jour de votre départ à la retraite. Dans cette hypothèse, à la sortie de votre PER, que vous sortiez en rente ou en capital, les montants de vos versements seront exonérés d’impôt. Seuls les intérêts qu’ils ont générés demeureront taxés.

Quand ouvrir un plan d’épargne retraite ?

Pas de doute, le PERIN vous a conquis. Maintenant, vous ne pensez plus qu’à une seule chose : l’adopter. Sachez qu’il est possible de souscrire à ce dispositif d’épargne retraite à tout moment de votre vie active, quel que soit votre âge. Mais est-ce qu’il existe un moment optimal ?

À quel âge ouvrir un plan d’épargne retraite individuel ? On a coutume de dire que « le plus tôt sera le mieux ». Pour autant, il est préférable d’avoir un peu de visibilité sur sa vie personnelle, comme professionnelle. Dans la pratique, le consensus semble se dessiner autour de 30 ans. C’est à cet âge que l’on disposerait d’une bonne perception de ses revenus, de sa capacité d’épargne et de ses projets à venir.

Toutefois, il n’y a pas d’âge pour préparer son avenir. Vous pouvez l’anticiper à peine diplômé, ou vous y prendre plus tardivement. Le plus important c’est de s’y préparer suffisamment à l’avance pour bénéficier à temps d’une retraite agréable et d’un complément de revenu confortable.

Mettre en place mon PER

En résumé :

- Le PER individuel est une version évoluée et plus flexible des anciens dispositifs PERP, PERCO, loi Madelin et article 83.

- Il est accessible à tous quel que soit le statut professionnel ou l’âge de son titulaire.

- On peut souscrire au plan d’épargne retraite individuel à tout âge, mais le plus tôt sera le mieux. 


Ça y est, le plan d’épargne retraite individuel n’a plus de secret pour vous ? Vous l’avez compris, vous pouvez le retrouver chez bon nombre d’acteurs (société d’assurances, banques…etc). Avant de l’adopter, sélectionnez avec soin votre futur gestionnaire afin de placer votre capital retraite entre de bonnes mains.