La retraite en Belgique

Publié le 22 janvier 2024
par Henri des Rieux

Le système de retraite belge est très similaire au système de retraite français tel que nous le connaissons.

Une pension par répartition basée sur l'âge légal de la retraite, qui prévoit une pension de survie pour la veuve du retraité et une pension minimale pour les assurés qui ne peuvent pas payer des primes suffisantes.

Il existe cependant quelques subtilités, notamment pour les conjoints divorcés.

Cet article explique comment fonctionne la retraite en Belgique et quelle est la situation des frontaliers.

Règlement des retraites belge

Système de retraite belge

Le système de retraite belge, comme celui de la France, est par répartition.

Cela signifie que les pensions de vieillesse sont payées par des cotisations provenant du patrimoine, contrairement aux systèmes capitalistes où chaque assuré épargne pour sa propre réserve de retraite.

Le système belge se compose de trois systèmes différents : un système pour les salariés du secteur privé, un système pour les indépendants et un système pour les fonctionnaires.

Ces régimes sont regroupés au sein de l'Office des Retraites Nationales (ONP).

Quel est l'âge de la retraite en Belgique ?

Pour prendre sa retraite au taux plein dans le système belge, il faut avoir cotisé au moins 45 ans (ou 180 trimestres, en France 160-172 ans) et avoir atteint l'âge de 65 ans (60-62 ans en France).

L'âge légal de la retraite en Belgique sera progressivement relevé à 66 ans en 2025 et 67 ans en 2030.

Contrairement à la France, il n'y a pas de différence entre les secteurs public et privé en Belgique.

Cet âge minimum légal s'applique à tous les assurés en Belgique, qu'ils soient du secteur public ou privé.

Comment se calcule la retraite en Belgique ?

Le calcul des cotisations retraite en Belgique

Les cotisations retraite sont prélevées sur l'ensemble de la rémunération brute, à hauteur de 16,36 % en 2020 (dont 7,50 % de part salariale et 8,86 % de part patronale).

À noter : en Belgique il existe un régime de vacances du secteur privé. Pour les travailleurs qui en relèvent, les cotisations sont calculées sur la rémunération brute majorée de 8 % (cette hausse vise à financer la « caisse de vacances » qui paie les congés du travailleur à la place de son employeur).

Le calcul de la pension de retraite en Belgique

La rémunération totale correspond à la somme des montants de rémunération de chaque année de carrière. Elle est multipliée par un coefficient de réévaluation visant à compenser la hausse du coût de la vie. Ce total est ensuite divisé par 45 (soit le nombre d'années correspondant à une carrière complète).

Le résultat obtenu est enfin multiplié par un pourcentage correspondant à la situation familiale :

  • soit 60 % (« taux isolé ») si le pensionné n'est pas marié ou qu'il l'est mais que le cumul des pensions au taux isolé des 2 conjoints est plus avantageux qu'une pension au taux couple ;
  • soit 75 % (« taux couple ») si le pensionné est marié et que le montant cumulé de sa pension et celle de son conjoint, calculé au taux isolé, est inférieur à celui du taux couple.

La pension au taux couple (75 %) ne peut être attribuée au pensionné que si son conjoint :

  • ne travaille pas au-delà des limites autorisées ;
  • ne perçoit aucune pension de retraite, de survie ou une allocation équivalente ;
  • ne perçoit aucun revenu de remplacement (chômage, maladie ou invalidité) ;
  • ne perçoit aucune prime pour un crédit-temps, une interruption de carrière ou une réduction des prestations ;
  • perçoit une pension dont le montant est plus faible que la différence entre le montant de la pension au taux couple et de la pension au taux d'isolé du pensionné.

Posez une question
un expert vous répondra

Pour examiner votre commentaire, nous sommes amenés à traiter vos données personnelles. Pour plus d'informations, consultez notre Politique de confidentialité.

La gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
Avis GoogleAvis Google | 4.9 sur 482 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727