La retraite en Turquie : le guide

Publié le 10 février 2024
par Assia Bousfiha

Prendre sa retraite en Turquie est intéressant. D’autant plus que ce pays regorge d’une belle architecture, d’art et d’un mélange de cultures qui remontent à des milliers d’années. Elle abrite des artefacts provenant de communautés telles que les Hittites, les Grecs de l'Antiquité, les premiers chrétiens et les Mongols, donnant à ce pays de quelque 82 millions d'habitants un riche sens de l'histoire. 

Située au carrefour de l’Europe et de l’Asie, les visiteurs peuvent découvrir un mélange unique d’influences occidentales et orientales. Les plages de la Méditerranée et de la mer Noire sont connues pour leur beauté. Le Grand Bazar d'Istanbul s'étend sur 58 rues couvertes et compte environ 1 200 magasins. Vous trouverez ci-dessous un aperçu des informations de base dont vous aurez besoin si vous envisagez de prendre votre retraite en Turquie.

Si vous envisagez de prendre votre retraite à l'étranger, un conseiller financier peut vous fournir de précieux conseils.

Prix de la vie et logement 

La location d'un appartement d'une chambre dans le centre-ville coûte environ 215,26 dollars en Turquie, tandis que la location d'un appartement similaire aux États-Unis coûte environ 1 340,16 dollars. Si vous souhaitez tout de même acheter un appartement en Turquie, vous constaterez que le prix au mètre carré en centre-ville est en moyenne de 83,07 $.

À titre de comparaison, la même superficie dans une ville similaire aux États-Unis coûterait environ 328,96 $. Pour illustrer davantage le contraste, on peut comparer Istanbul, la ville la plus peuplée de Turquie, à New York, aux États-Unis. Pour maintenir le même niveau de vie, il vous faudrait environ 8 203,10 $ à New York. Cela se compare à environ 1 960,45 $ à Istanbul, en supposant que vous louiez dans les deux villes.

Donc, si vous recherchez un pays de retraite avec des loyers abordables et des coûts immobiliers qui vous permettent de tirer le meilleur parti de votre épargne, la Turquie peut être une bonne option.

Visas et permis de séjour

La Turquie ne dispose pas de visa de retraite spécial, vous devrez donc plutôt demander un permis de séjour. Cette obligation s'applique à toute personne souhaitant rester dans le pays plus de trois mois. Tout d’abord, vous devez demander un permis de séjour de courte durée dans le mois suivant votre arrivée en Turquie. Il existe un formulaire de candidature en ligne à remplir sur le site Web du ministère turc de l'Intérieur. Une fois complété, il vous sera demandé de prendre rendez-vous au bureau de la DGMM le plus proche pour poursuivre le processus et payer les frais requis pour votre visa. Un permis de séjour de courte durée de deux ans sera délivré.

Après avoir résidé en Turquie de manière continue pendant 8 ans avec un visa de courte durée, vous pouvez demander un permis de séjour de longue durée. Ceux-ci sont prolongés indéfiniment. Quel que soit le permis de séjour que vous demandez, vous devrez généralement prouver que vous disposez d'un patrimoine suffisant. Cela varie selon que vous avez ou non des personnes à charge, mais en général, une personne seule aura besoin de l'équivalent d'un mois de salaire minimum en Turquie.

Santé

La Turquie se classe au 70e rang sur 191 pays dans le classement des systèmes de santé nationaux de l'Organisation mondiale de la santé. L'agence du gouvernement central responsable de la santé et des politiques connexes est le ministère de la Santé (MoH). Il existe également un soutien du secteur privé et du milieu universitaire. Cependant, le ministère de la Santé est la principale autorité responsable de la fourniture des soins de santé. La qualité des soins de santé en Turquie devrait varier selon les régions. Les prix sont plus bas que chez nos voisins européens, mais l'accès est limité dans les zones rurales.

Dans les grandes villes comme Istanbul, vous avez plus de chances de recevoir des soins de santé de haute qualité et vous avez également plus de chances de pouvoir communiquer avec votre prestataire en anglais.

Cette qualité améliorée est la raison pour laquelle la plupart des expatriés choisissent de se rendre dans des établissements médicaux privés plutôt que publics.

Tous les résidents de moins de 65 ans doivent avoir une assurance maladie légale ou privée. Les étrangers séjournant en Turquie pendant plus d'un an dans le cadre d'un permis de séjour peuvent demander une assurance maladie publique auprès de l'institution publique Sosyal Güvenlik Kuramu (SGK).

Les expatriés choisissent généralement de compléter cela avec une assurance privée (ou peuvent simplement opter pour une assurance privée) pour couvrir les coûts supplémentaires dans les établissements privés.

À mesure que la Turquie grandissait en tant que pays et entité politique, elle a mis en œuvre de nombreuses réformes, notamment dans son système de santé.

Fiscalité 

Comme dans de nombreux autres pays, les résidents et non-résidents de Turquie sont soumis à des impôts différents.

Les résidents paient des impôts sur les revenus gagnés dans le monde entier, tandis que les non-résidents ne paient des impôts que sur les revenus provenant de Turquie. Le pays a des taux d'imposition progressifs allant de 15 % à 35 % selon la tranche de revenus. La Turquie a conclu une convention fiscale avec les États-Unis, qui pourrait apporter un certain allègement. Ainsi, les salariés sont imposés au taux forfaitaire de 14 % en Turquie, du seul fait qu'ils doivent cotiser au programme de sécurité sociale du pays. Il existe également des exonérations fiscales qui peuvent réduire vos impôts sur le revenu aux États-Unis.

Un exemple est l’exclusion des revenus gagnés à l’étranger. Cela vous permet d'exclure les premiers (environ) 100 000 $ de revenus gagnés à l'étranger si vous pouvez prouver que vous résidez en Turquie.

Sécurité

Chaque expérience d'expatrié est différente. Certaines personnes peuvent se rendre en Turquie et constater qu'il n'y a que peu ou pas de problèmes de sécurité. Cela ne veut pas dire que vous ne devriez pas faire attention.

Un avis aux voyageurs du Département d'État américain met en garde les voyageurs visitant ou transitant par la Turquie contre le terrorisme et la détention arbitraire.

L'avis recommande fortement d'éviter les provinces de Sirnak et Hakkari, dans le sud-est de la Syrie, ainsi que toutes les zones situées à moins de six milles de la frontière syrienne pour éviter les activités terroristes. Le récent rapport du Département d'État sur les pratiques en matière de droits de l'homme en Turquie mérite d'être lu attentivement, en particulier les sections 1 et 6.

Vous devez parler aux locaux et profiter de la culture, mais vous devez également être conscient de votre environnement et suivre les règles. Faites attention à leur évolution politique. Nous vous recommandons également de ne pas vous engager dans des affaires politiques en ligne. Cela peut toujours être un signal d’alarme. La Turquie connaît encore d'importants changements politiques, ce qui rend difficile l'installation du retraité moyen. Ajoutez à cela les inquiétudes concernant le terrorisme et ils pourraient se tourner vers d’autres pays.

Cependant, la Turquie compte un peuple chaleureux, prêt à partager sa culture et son fort sentiment d’identité.

Ce sentiment d'appartenance, combiné aux belles caractéristiques du pays et au faible coût de la vie, en vaut la peine.

Posez une question
un expert vous répondra

Pour examiner votre commentaire, nous sommes amenés à traiter vos données personnelles. Pour plus d'informations, consultez notre Politique de confidentialité.

La gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
Avis GoogleAvis Google | 4.9 sur 482 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727