Règlement général des retraites espagnoles

Publié le 22 janvier 2024
par Assia Bousfiha

Le système de retraite espagnol est l'un des plus généreux d'Europe.

Cela comprend un système de retraite public de base par répartition qui verse une pension personnelle basée sur le revenu, ainsi qu'un système complémentaire à financement privé.

Les questions de retraites font régulièrement l'objet de débats nationaux de grande envergure organisés par l'Accord de Tolède.

Système de retraite espagnol

Le système public de retraite de base comprend, par répartition : Régime général pour les salariés. Un système pour les indépendants avec des règles très similaires.

Quelques réglementations spécifiques à certaines professions.

Cela comprend une prestation unique liée à la rémunération de chaque salarié et une pension minimale liée à des conditions de ressources.

Les régimes privés indépendants et complémentaires du système de sécurité sociale comprennent l'assurance-vie, les fonds et les régimes de retraite.

Ces derniers sont rejoints volontairement par des participants actifs et bénéficient d'avantages fiscaux.

Cotisations de retraite en Espagne

Le plan des salariés est financé par des cotisations obligatoires égales à 28,30% (dont 4,70% sont à la charge du salarié et 23,60% à la charge de l'employeur).

Cette cotisation couvre non seulement l'assurance vieillesse, mais aussi l'assurance invalidité, l'assurance survivants, et même une partie de l'assurance maladie et de l'assurance maternité.

L'assurance des indépendants est couverte par les primes payées par l'assuré, à hauteur de 29,80% (toutes assurances sociales confondues) ou si l'assuré décide temporairement de ne pas souscrire une assurance invalidité professionnelle, 26,50%.

Dans les deux cas, les cotisations ne sont déductibles que jusqu'au plafond des revenus, qui en 2019 est de 4 : 070,10 EUR par mois*.

Conditions d'âge et de durée d'assurance en Espagne

Pour prendre leur retraite et bénéficier de la pension maximale, tant les salariés que les indépendants doivent avoir cotisé pendant au moins 15 ans (dont au moins 2 des 15 dernières années) et avoir atteint les montants suivants : 65 ans 8 mois 2019 ; , il reste deux mois jusqu'en 2027, date à laquelle l'âge de la retraite sera de 67 ans.

Pour les salariés, cet âge sera abaissé à 65 ans pour les assurés ayant cotisé pendant 36 ans et 9 mois ou plus à partir de 2019.

Cette durée de cotisation augmente de trois mois chaque année, pour atteindre 38 ans et six mois en 2027.

Il existe également la possibilité de prendre sa retraite quatre ans plus tôt que l'âge minimum légal en cas de chômage involontaire et deux ans plus tôt en cas de chômage volontaire, sous certaines conditions concernant la durée de cotisation.

Posez une question
un expert vous répondra

Pour examiner votre commentaire, nous sommes amenés à traiter vos données personnelles. Pour plus d'informations, consultez notre Politique de confidentialité.

La gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
Avis GoogleAvis Google | 4.9 sur 482 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727