La retraite au Canada : le guide

Publié le 5 février 2024
par Henri des Rieux

En 1976, un accord bilatéral sur la sécurité sociale est signé entre la France et le Canada. En autorisant les cotisations de retraite des gouvernements français et canadien, il facilitera l’accès à la retraite pour les citoyens des deux pays.

Si vous avez travaillé dans les deux pays, chaque État vous versera une pension de retraite proportionnelle aux heures travaillées sur ce territoire, selon la loi applicable et la période couverte.

Pour vous donner un aperçu, voici un bref point sur la loi actuelle concernant les régimes de retraite français et canadiens.

Le système de retraite canadien

L'âge minimum légal pour recevoir la totalité des prestations du Régime de pensions du Canada est de 65 ans, sauf circonstances particulières.

Le système actuel est similaire au système français. Toutes les personnes (salariées ou travailleuses indépendantes) cotisent au Régime de pensions du Canada (RPC) ou à un régime obligatoire similaire. Ces cotisations lui donnent droit à une pension de retraite proportionnelle à son salaire. Au Québec, la Retraite du Québec (RRQ) administre le système de retraite. Il est généralement similaire au RPC et est disponible au plein tarif si vous avez 65 ans ou plus.

Si vous travaillez au Québec ou dans une autre province, vous pouvez combiner les rentes des deux régimes. Il est également possible de combiner les prestations d'épargne-retraite (SV) versées par le RPC et le RRQ. Cette pension est accordée par le gouvernement fédéral et ne dépend pas des années de service. Toute personne ayant vécu au Canada depuis 10 ans ou plus peut participer.

Sous certaines conditions, vous pourriez être admissible même après avoir quitté le Canada. Vous pouvez estimer votre admissibilité aux prestations du RPC, du RRQ et de la SV à l'aide du Calculateur de revenu de retraite du Canada sur le site Web du gouvernement du Canada.

CFE et rachat de trimestres

Outre le système de sécurité sociale mis en place dans le pays de résidence, les Français résidant à l'étranger ont également la possibilité d'adhérer à la Caisse de l'Etranger France.

Il s'agit d'une sécurité sociale pour étrangers à laquelle peut cotiser tout expatrié français, même s'il ne réside pas en France.

Nous proposons trois services : santé, accidents du travail et retraite.

Bien qu'ils puissent être utiles dans certains cas, notamment dans les cas liés à la santé qui ne sont pas ou rarement couverts par l'assurance maladie canadienne (par exemple, grossesse, maladie, accidents), les CFE ont une valeur limitée du point de vue des pensions.

Les intérêts des expatriés canadiens-français sont dépassés par l’accord de 1976. La CFE représente donc tout au plus une double protection pour les ressortissants français résidant au Canada, et de plus, la participation ne les dispense pas de l'obligation de cotiser au régime obligatoire canadien, même s'ils ne bénéficient pas d'une pension au Canada.

De même, vous ne pouvez pas racheter de trimestres ou de cotisations à la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV) pendant votre séjour au Canada.

Épargne retraite personnelle au Canada

En plus des régimes d'épargne-retraite mis en place par le gouvernement canadien, de nombreux Canadiens planifient des plans d'épargne personnels avant la retraite. Ils s’assurent ainsi d’un revenu confortable, quelles que soient les prestations versées par l’État. Le régime le plus courant est le régime enregistré d'épargne-retraite (REER), qui vous permet de faire fructifier votre actif jusqu'à l'âge de la retraite.

Disponible dans la plupart des institutions bancaires. Tout ce dont vous avez besoin est un compte bancaire.

Posez une question
un expert vous répondra

Pour examiner votre commentaire, nous sommes amenés à traiter vos données personnelles. Pour plus d'informations, consultez notre Politique de confidentialité.

La gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
Avis GoogleAvis Google | 4.9 sur 482 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727