A quoi correspond la retraite des avocats ? 

Un avocat exerce une profession libérale : un indépendant dont le métier relève d'une prestation intellectuelle ou conceptuelle, régie par un Ordre et nécessitant un diplôme pour avoir le droit d'exercer

Quelle est la somme perçue par les avocats à la retraite ?

Deux parties composent la retraite des avocats. 

  1. La retraite de base : équivalente pour tous les avocats.
  2. La retraite complémentaire qui elle dépend des cotisations des avocats.

En moyenne, en 2021, le montant de la retraite des avocats avoisine les 2 200 €.  Consultez notre article guide concernant la Retraite par Métier.

Quelle est la retraite de base des avocats ?


Annuellement, en 2021, la retraite est de 1 438 € par mois, elle est recalculée chaque année 

Cela veut dire que si un avocat a pratiqué ce métier toute sa vie et qu’il prend sa retraite :

Entre 65 et 67 ansAvec le nombre de semestres requis 

Ce sera la somme qu’il touche comme retraite de base. Si il lui manque des trimestres, il sera confronté à 2 cas de figures :

Si il a cotisé à la CNBF durant plus de 60 trimestres, il touche sa retraite au prorata selon le nombre de trimestres requis entre 162 et 172) pour son âge 

SI il a cotisé un nombre de trimestres inférieurs à 60 trimestres, la somme maximale de sa retraite est de 294 euros chaque mois, versée par la CNBF. 

Dans ce cas, le calcul du prorata du nombre de trimestres est nécessaire.

Intéressez vous au PER

A quoi correspond la retraite complémentaire des avocats ? 

La retraite par points correspond à la retraite complémentaire. Qu’est ce que cela signifie ? 

Cela signifie que durant la carrière de l’avocat, il pourra en effet acheter des points, il utilisera une partie de ses revenus, ces derniers vont permettre une augmentation de la somme versée pour sa retraite en tant qu’avocat.

Le coût d’acquisition d’un point, en 2021, était de 10,3 €, concernant sa valeur, elle était de 0,9527 €.

En moyenne, en 2021, la retraite complémentaire d’un avocat est de 785 € par mois.

La somme perçue en guise de retraite dépend en effet des revenus, mais de la classe que l'avocat a choisi. Il peut choisir entre quatre classes : La classe C1, la classe C2, la classe C3 ou encore la classe C3+ . Si la classe est élevée, le montant de ses cotisations sera également élevé, suivi de la retraite complémentaire.

Cotisez pour votre retraite

La surcote et la décote pour les avocats

Dans le cas où il lui manque des trimestres, une minoration de la somme de la pension de retraite de 1,25 % par trimestre sera appliquée. La minoration peut atteindre au maximum 25%. A contrario, si il a plus de trimestres que nécessaires, le montant de votre pension pourra être majoré par trimestre de 1,25 %.

Seule la retraite de base est concernée par la surcote et la décote, la retraite complémentaire n'est pas concernée. 

Obtenez une comparaison des meilleurs PER

A quel âge peuvent partir à la retraite les avocats ?

En comparaison au reste des âges de départ à la retraite, l’âge de départ des avocats paraît plus élévé. 

Un avocat, en moyenne, va prendre sa retraite à 65 ans et 4 mois.

Pourquoi cet âge de départ ? 

Et bien l’explication est que ce métier, cette carrière est liée à de passion, menant à des revenus qui baissent littéralement, pour les professions libérales, lors de la retraite. Comment avoir une retraite à taux plein ? Il faut pour cela s’intéresser au nombre de trimestres cotisés et à l’année de naissance :

Age légal de départ à la retraite Trimestres nécessaires pour atteindre le taux pleinAge du taux plein Année de naissance 

60 ans

162

162

1950

60 ans

163

163

1951

60 ans et 9 mois

164

164

1952

61 ans et 2 mois

165

165

1953

61 ans et 7 mois

165

165

1954

62 ans

166

166

1955 à 1957

62 ans

167

167

1958 à 1960

62 ans

168

168

1961 à 1963

62 ans

169

169

1964 à 1966

62 ans

170

170

1967 à 1969

62 ans

171

171

1970 à 1972

62 ans

172

172

Après 1973

60 ans

162

162

1950

La réforme des retraite de Emmanuel Macron peut avoir des conséquences importantes pour les avocats. 

Que va-t-elle changer ? 

Actuellement, le système de retraite est plutôt conciliant et solidaire. Toutefois, la réforme pourrait mener à une augmentation significative des cotisations, est cela est un point négatif notable, notamment pour les cabinets d’avocats de petite taille. Aussi, il ne restera que le système de points pour le calcul de la retraite des avocats.

Souscrivez un PER adapté à votre situation

Comment les avocats peuvent demander leur retraite à la CNBF ?

Il est nécessaire de remplir un formulaire spécifique pour effectuer la demande de retraite. Il est à télécharger sur le site de la CNBF, il faudra ainsi joindre des justificatifs. 

  1. Une photocopie de votre acte de mariage et de votre livret de famille
  2. Une copie de votre carte vitale
  3. Une photocopie de votre carte d’identité
  4. Les relevés de carrière de tous vos régimes de retraite
  5. Une photocopie de votre acte de naissance et de celui de votre conjoint
  6. Une attestation du Bâtonnier avec la date de la prestation de serment, d’inscription, d’interruption.. Si vous avez dans plusieurs barreaux, vous devrez fournir cette attestation pour chaque barreau.
  7. Un RIB

Après avoir complété le formulaire de demande de retraite, la procédure est de l’envoyer à la Caisse Nationale des Barreaux Français – 11 boulevard de Sébastopol – 75038 Paris Cedex 01

Si vous avez besoin de les contacter pour plus d’informations, vous pouvez le faire par mail maretraite@cnbf.fr, ou encore par téléphone au 01 42 21 32 30.

Optez pour le meilleur PER selon votre profil

A quoi correspond la pension de réversion pour les avocats ?

Pour les avocats, la pension de réversion est rattachée à la CNBF.

Elle concerne la retraite complémentaire et la retraite de base

Pour la retraite de base : 

  • un pourcentage de 50 % des droits dont le défunt peut bénéficier

Pour la retraite complémentaire : 

  • un pourcentage de 60 % des droits dont le défunt peut bénéficier

UN SAVOIR 

Il existe des conditions qui doivent être respectées pour pouvoir y avoir accès  :

Le conjoint encore en vie ne doit pas s’être remarié après de le décès de son ex-conjoint et la durée du mariage entre ces deux derniers doit être d’au moins 5 ans, ou alors, un enfant durant leur mariage pour que les conditions soient remplies.  

Comparez les meilleurs PER selon votre profil

Posez une question
un expert vous répondra

Perlib : la gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
5.0
GoogleAvis Google | 164 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilité
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727.

logo-orias.svg