Bénéficiez d'un bilan patrimonial 100% gratuit ! Je prends rendez-vous

La retraite des professeurs

Au sein du secteur de la fonction publique, tous les fonctionnaires ne cotisent pas à la même caisse de retraite.

 Ainsi, les fonctionnaires territoriaux et les fonctionnaires hospitaliers cotisent à la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL). Les fonctionnaires de l’État, les magistrats et les militaires participent au Service des Retraites de l’État (SRE). Parmi eux, on retrouve nos enseignants.  Consultez notre article guide concernant la Retraite par Métier.

Cotisez pour votre retraite

Le secteur public et la retraite des enseignants 

Les fonctionnaires n'ont pas tous  la même caisse de retraite. Les fonctionnaires étatiques, les juges et les militaires participent au Service des Retraites de l'Etat (SRE). Parmi eux se trouve les professeurs.

L'instituteur prépare tôt sa future retraite. Les SRE envoient officiellement une liste personnelle tous les cinq ans. Dans cette liste,, sa qualification a déjà été obtenue pour la retraite. Vous devrez attendre 10 ans pour passer la deuxième étape. A 45 ans, vous pouvez faire une simulation pour estimer les retraites en tant que futurs enseignants. Un enseignant prépare sa retraite dès 35 ans.

  • À 53 ans, le service des ressources humaines vous contacte et fait le point avec vous sur les bonifications et majorations auxquels vous avez droit. C’est le moment de vérifier toutes vos données enregistrées sur l’Ensap (ou Espace Numérique Sécurisé des Agents Publics) pour rectifier les erreurs.
  • À 55 ans, votre compte individuel est dit “complet”. Vous allez recevoir ce qu’on appelle une estimation indicative globale de votre pension (EIG).
  • Il ne faut pas hésiter de vérifier régulièrement les données enregistrer sur le site de l’Ensap et faire modifier votre compte en cas d’anomalie.
  • À 2 ans de la retraite, vous faites l’objet d’un accompagnement personnalisé de votre caisse de retraite.

À l'âge de 53 ans, les ressources humaines vous contacteront pour discuter des avantages qui en découlent. C'est à ce moment que vous pourrez revoir toutes les données collectées par l'Ensap (ou l'espace numérique sécurisé de l'agent public).  A 55 ans, les comptes personnels sont considérés comme "complets". Vous recevrez un devis qui est une estimation indicative de pension (EIG). Vérifiez souvent les données enregistrées sur le site de l'Ensap et n'hésitez pas à modifier votre compte en cas de problème.  Deux ans avant vote retraite, un accompagnement personnalisé de votre caisse de retraite sera mis en place.

Vous cherchez à tirer des bénéfices de la retraite pour votre épargne ? Découvrez notre simulateur de PER pour définir votre retraite supplémentaire et prenez connaissance de notre guide sur le meilleur PER actuel pour vous aider dans votre choix.

Les conditions pour demander la retraite ? 

Les demandes de départ sont déposées 6 mois à l'avance. Il y a deux options. Soit l'académie n'a pas encore participé au nouveau processus. Vous devrez contacter directement le service RH. Soit votre académie a entamé la procédure : vous devez donc réaliser une demande de pension soit sur inforetraite.fr soit sur ensap.gouv.fr.

Pour les régimes de retraite principaux, l'âge de la retraite  dépend de la durée de l'emploi et du type de service. Nous parlons de caisse retraite pour les fonctionnaires. 

 Suite au décès d'un fonctionnaire, la pension sera versée à ses ayants droit. C’est une pension de réversion. Elle peut être versée aux conjoints et aux orphelins survivants.

Cotisez pour votre retraite

La retraite des enseignants et l'âge de départ à la retraite

Pour connaître l'âge de la retraite, il faut tenir compte du statut au sein de l'éducation nationale. Les salariés partent à la retraite lorsqu'ils ont plus de 60 ans. Les enseignants du primaire et les  professeurs  peuvent prendre leur retraite à 55 ans. Les agents des services sédentaires l’atteindront plus tard l'âge de la retraite à 65 ans. Pour les salariés sédentaires, les salariés actifs peuvent prétendre à une retraite à partir de 60 ans.

Il peut cependant y avoir annulation des règles d’âge. C'est d'autant plus vrai si l'enseignant ou le personnel de l'éducation nationale a  une longue carrière professionnelle ou est atteint d'un handicap lourd. 

 Le droit affirme une durée minimale de service : 15 ans. Une partie de votre pension sera versée à la sécurité sociale si vous n'avez pas travaillé pendant 15 ans.

La réforme des retraite pour les enseignants : quels seront les thèmes abordés ?

La réforme des retraites étant en cours, les quatre principaux thèmes retenus sont l'âge de la retraite, les conditions de retraite, la durée de cotisation et la gestion financière. 

Le Plan Epargne Retraite (PER) est un bon placement.

En tant que contractuel de la fonction publique (appelé aussi « non titulaire »), vous êtes affiliés pour votre retraite de base au régime général de l’assurance vieillesse de la sécurité sociale gérée par la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV).

Pour votre retraite complémentaire, vous dépendez de l’IRCANTEC : l'Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l'État et des collectivités publiques.

Si votre employeur est un établissement privé sous contrat avec l’État, vous êtes également affiliés pour votre retraite de base au régime général de l’assurance vieillesse de la sécurité sociale.

Le régime de retraite complémentaire duquel vous relevez dépend de votre date d’embauche :

  • Avant le 1ᵉʳ janvier 2017 : vous relevez des caisses AGIRC et ARRCO.
  • Après le 1ᵉʳ janvier 2017 : vous relevez de l’IRCANTEC.

Dans certains cas, vous pouvez bénéficier du régime temporaire de retraite de l’enseignement privé, le RETREP et du régime additionnel de retraite, le RAR.

À noter que le reste de l’article s’applique aujourd’hui principalement aux enseignants fonctionnaires de l’éducation nationale. Il pourra être complété pour répondre aux demandes des professeurs de l’enseignement privé ou des contractuels « non titulaires » prochainement.

Le taux maximal correspond au taux de votre rémunération détenue depuis au moins 6 mois précédant votre départ que vous obtiendrez une fois retraité(e). Ce taux est de 75 % dans la Fonction Publique.

Le taux maximal peut être porté à 80 % dans le cas de bonifications. Nous y reviendrons.

Le taux plein est une pension sans décote soit sans réduction. Le taux dépend du nombre de trimestres travaillés et de bonifications acquises et peut être inférieur à 75 % du traitement indiciaire brut.

Pour obtenir le taux plein, vous devrez avoir l’âge légal de départ à la retraite et avoir travaillé entre 166 et 172 trimestres pour les générations nées entre 1955 et 1972 et les suivantes (selon si vous appartenez à la catégorie « actif » ou « sédentaire ») ou avoir atteint l’âge d’annulation de la décote (67 ans).

Si vous partez à la retraite avant d’avoir atteint le nombre de trimestres requis et avant l’âge d’annulation de la décote, votre pension sera réduite.

A SAVOIR

Par précaution, Jean-Paul Delevoye a été nommé haut-commissaire pour mettre en œuvre la nouvelle réforme des retraites. 

Cotisez pour votre retraite

Lisez aussi : 

Retraite Notaires                                          

Retraite Journalistes                                 Retraite BTP

Retraite SNCF                                                Retraite Banque de France

Retraite Gendarmes                                    Retraite Députés

Retraite Instituteurs                                    Retraite Policiers

Retraite Militaires                                         Retraite Chauffeurs

Retraite Avocats                                            Retraite Radiologues

Retraite Psychiatres                                     Retraite Ophtalmologues

Retraite Pédiatres                                         Retraite Gynécologues

Retraite Dermatologues                             Retraite Chirurgiens

Retraite Anesthésistes                               Retraite Cardiologues

Retraite Médecins                                        Retraite Orthophonistes 

Retraite Podologues                                    Retraite Kinésithérapeute 

Retraite Infirmiers                                        Retraite Dirigeants 

Retraite Ministres                                         Retraite Président 

Retraite Pompiers professionnels          Retraite Agriculteurs 

Retraite Assistantes maternelles               Retraite Fonctionnaires hospitaliers 

Retraite Clercs de notaires                         Retraite Pilote de ligne 

Retraite Dentistes                                        Retraite Pharmaciens 

Retraite Entrepreneurs                                Retraite Facteurs 

Retraite Aide Soignantes                            Retraite Ingénieur 

Retraite Experts Comptables                     Retraite Magistrats 

Retraite Sportifs de haut niveau                Retraite Orthophonistes 

Retraite Psychologues                                Retraite Coiffeurs 

Retraite Boulangers 

Posez une question
un expert vous répondra

Pour examiner votre commentaire, nous sommes amenés à traiter vos données personnelles. Pour plus d'informations, consultez notre Politique de confidentialité.

La gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
Avis GoogleAvis Google | 4.9 sur 500 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727