La retraite des journalistes 

Les revenus d'un journaliste varient selon son statut, la nature de son contrat, le média et bien évidemment son expérience et sa notoriété.

Quelle est la caisse de retraite des journalistes ?

Les cotisations retraite des journalistes sont versées à la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) concernant leur retraite de base, ils sont liés au régime général.  Consultez notre article guide concernant la Retraite par Métier.

Des conditions spéciales s'appliquent aux contributions des journalistes. 

  • Il y une réduction de 20% du taux de cotisation, que ce soit pour l’employé ou l’employeur
  • Une réduction de 30% des cotisations des journalistes est envisageable pour les journalistes le souhaitant. Lorsque le salaire est inférieur à 48 736 euros, il peut y avoir un abattement entraînant une baisse de la retraite. Lorsque le salaire est supérieur à 48 736 euros, il n’y a aucune conséquence sur  le montant de la retraite.

Les journalistes sont liés à l'Agirc-Arrco pour la retraite complémentaire 

Contractez en ligne

Quel est le montant moyen de la retraite d'un journaliste ?

Les journalistes calculent en effet leur retraite comme les autres salariés du régime général. Ce calcul est lié au salaire moyen le plus élevé de la carrière d'un journaliste sur 25 ans. Le taux de  pension est  le rapport de la durée de cotisation du salarié à la période d'assurance. Le montant total est de 50 % du salaire moyen dans le domaine du journalisme. 

Toutefois, si le journaliste n'a pas terminé la période d'assurance obligatoire, il peut bénéficier d'une réduction sur l'indemnité de départ. A l'inverse, si un salarié travaille plus de trimestres que nécessaire, une augmentation peut être accordée. La pension peut également être augmentée par exemple pour des parents d'une famille nombreuse. La majoration accordée est  de 10% pour les trois premiers enfants. 

Quel est l’âge de départ à la retraite des journalistes ?

Les journalistes peuvent prendre leur retraite à 62 ans, ainsi que tous les actifs qui dépendent des régimes communs. Cependant, il faut faire la distinction entre l'âge légal de la retraite et l'âge de la retraite à  taux plein.

L’âge légal est l'âge auquel l'assuré peut liquider son droit à la pension. Il est de 62 ans. Pour bénéficier d'une retraite à taux plein, les salariés doivent fournir 165 à 172 trimestres d'attestation d'assurance, selon l'année de naissance.

L'âge à taux plein est l'âge auquel un travailleur perçoit automatiquement un taux plein. Il perçoit la pension sans réduction, sans justifier des chiffres trimestriels requis pour le plein montant. 

​​En règle générale, les journalistes doivent prendre leur retraite à l'âge de 70 ans au plus tard. Les employeurs peuvent prendre l'initiative de faire partir les journalistes à la retraite entre 65 et 69 ans. Le journaliste pourra exiger des indemnités de départ  plus élevées que s'il quittait volontairement l'entreprise.

L’indemnité de départ en retraite des journalistes

Tous les travailleurs du secteur privé sont indemnisés à leur  retraite. Cependant, il existe des indemnités spéciales pour les journalistes, comme le prévoit l'article 51 de la Convention collective nationale du travail des journalistes. Il est plus avantageux que le salaire de base et est calculé en fonction de l'ancienneté de l'entreprise du journaliste. 

 

1 mois de salaire après 2 ans d’ancienneté 


 

2 mois de salaire après 5 ans d’ancienneté


 

3 mois de salaire après 10 ans d’ancienneté


 

4 mois de salaire après 20 ans d’ancienneté


 

5 mois de salaire à partir de 30 ans d’ancienneté.


 

Il n’y a pas de cumul avec d’autres avantages pour l'indemnité de départ du journaliste. Elle ne sera versée qu'après que le journaliste aura liquidation de sa pension de base. Si  la retraite du journaliste est à l'initiative de l'employeur (de 65 à 69 ans), l'indemnité de départ sera plus élevée que s'ils ont volontairement pris leur retraite.


 

La demande de retraite des journalistes 

Le journaliste doit demander le droit à la retraite au moins 6 mois avant la date  de départ souhaitée pour liquider sa retraite. Cela peut se faire en ligne depuis le portail lassuranceretraite.fr. L'assuré peut compléter le dossier depuis l'espace protégé et déposer les pièces demandées.

Afin d'avoir connaissance de l'avancement de votre demande, rendez-vous simplement dans la section Suivre les demandes en cours. Parallèlement, les journalistes doivent notifier leur volonté à leur employeur  au moins trois mois avant leur date de départ. 

A SAVOIR

Cette approche s'applique à la fois aux systèmes de base et aux systèmes complémentaires. Après liquidation de la retraite de base, les journalistes peuvent percevoir une indemnité de départ  en une seule fois.

Obtenir un avis

Posez une question
un expert vous répondra

Perlib : la gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
5.0
GoogleAvis Google | 164 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilité
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727.

logo-orias.svg