Publié le 6 juillet 2022
par Assia Bousfiha

A quoi correspond la retraite d'un ministre ?

Un ministre bénéficie-t-il d'avantages spéciaux ?

Contrairement à la croyance populaire, les ministres qui ne sont plus en poste ne reçoivent pas de pension viagère.

Il a été modifié en 2013 selon le décret 58-1099 du 17 novembre 1958. « Lors de la cessation de ses fonctions, le membre du gouvernement perçoit une indemnité d’un montant égal au traitement qui lui était alloué pendant une durée de trois mois ».  

 Consultez notre article guide concernant la Retraite par Métier.

On ne parle donc pas de « retraite ministérielle », mais d'indemnité de départ. C'est une subvention très lucrative, avec plus de 9 900 € par mois en trois mois.

Il n'y a pas de durée minimale précisée dans le texte pour bénéficier de cette indemnisation. Par conséquent, le ministre reçoit toujours des avantages, quel que soit son mandat au sein du gouvernement.

Il n'y a pas de fonds de pension dédié à cette fonction car il n'y a pas de pension ministérielle. Dès lors, comme tous les Français, le ministre verse la retraite de base à la CNAV.

Et ils paient IRANTEC pour sa subvention. Le ministre perd tous les profits lorsqu'il démissionne.

Cela contraste avec le fait que le premier ministre et le ministre d’intérieur peuvent continuer à bénéficier de certains avantages même après avoir quitté leur emploi.

Un ministre bénéficie-t-il de ses avantages ministériels à vie ?

Les salaires des ministres sont régis par des règlements et restent les mêmes pour tous les ministres. Le salaire du ministre est fixé à 10 136 € par mois et comprend divers services de transport et d'hébergement.

Le ministre utilise une voiture de fonction avec chauffeur. Il bénéficie également de quotas de vol.

A cela s'ajoute un accès gratuit à l'ensemble du réseau SNCF. N'oubliez pas qu'il peut également avoir une maison d'entreprise.

Pour des raisons de sécurité, le ministre bénéficie également d'une protection policière durant son mandat.

Cependant, le ministre ne conserve pas ces intérêts à vie. Ils bénéficieront uniquement de vols et de billets de train gratuits et d'autres avantages pendant la mission.

En fin de mandat, et dès qu'ils quittent leur poste, les ministres perdent leurs intérêts. Les ministres qui prennent leur retraite reçoivent une indemnité de départ, soit trois mois de salaire, mais pas plus.

Contractez en ligne

Contactez nous

A quoi correspond le salaire d'un ministre et d'un secrétaire d'Etat ?

En 2012, François Hollande a décidé de réduire les salaires des membres du gouvernement, dont le ministre, à moins de 30 %. Par conséquent, les salaires du ministre et des sous-ministres ont été réduits d'un salaire mensuel total de 14 200 € à 9 940 €.

Le salaire du secrétaire d'État est passé de 13 490 € par mois à 9 443 €.

Néanmoins, au fil des années, les salaires des ministres et du secrétaire d'État ont été progressivement revus à la hausse.

Combien gagnent actuellement le ministre et le secrétaire d'État ? En 2021, le total mensuel sera de :

  • 10 135 € pour les ministres et ministres délégués ;
  • 9 623 € pour les secrétaires d’État.

Quel est le nombre de ministres en France ?

L'actuel gouvernement français d'Elisabeth Borne compte 23 ministres :

  • Ministre de l’Intérieur
  • Ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique
  • Garde des Sceaux, ministre de la Justice
  • Ministre délégué auprès de la Première ministre, chargé des Relations avec le Parlement et de la Vie démocratique
  • Ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires
  • Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères
  • Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse
  • Ministre des Armées
  • Ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique chargé des Comptes publics
  • Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire
  • Ministre de la Santé et de la Prévention
  • Ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion
  • Ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées
  • Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
  • Ministre des Outre-mer
  • Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques
  • Ministre de la Culture
  • Ministre déléguée auprès de la Première ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances
  • Ministre délégué auprès de la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé de l’Europe
  • Ministre de la Transition énergétique
  • Ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur et de la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargé des Collectivités territoriales
  • Ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques
  • Ministre déléguée auprès de la Première ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances
  • Ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur et de la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargé des Collectivités territoriales
  • Ministre délégué auprès de la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité

Quel est le nombre actuel de secrétaires d’État ?

On compte au total 4 secrétaires d’État, au sein du gouvernement d’Elisabeth Borne :

  • Secrétaire d’État auprès de la Première ministre, Porte-parole du Gouvernement
  • Secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargée du Développement, de la Francophonie et des Partenariats internationaux
  • Secrétaire d’Etat auprès de la Première ministre, chargée de l’Enfance
  • Secrétaire d’Etat auprès de la Première ministre, chargée de la Mer

Quels étaient les premiers ministres précédents ?

Combien de premiers ministres sont encore en vie en France et qui sont-ils ?

Les anciens Premiers ministres encore en vie sont aujourd’hui au nombre de 14, en France :

  • Laurent Fabius
  • Édith Cresson ;
  • Édouard Balladur ;
  • Alain Juppé ;
  • Lionel Jospin ;
  • Jean-Pierre Raffarin ;
  • Dominique de Villepin ;
  • François Fillon ;
  • Jean-Marc Ayrault ;
  • Manuel Valls ;
  • Bernard Cazeneuve ;
  • Edouard Philippe ;
  • Jean Castex ;
  • Elisabeth Borne

Un savoir 

Durant son mandat, le ministre percevra 10 136 € par mois. Le secrétariat d'Etat coûte 9 623 euros. Un salaire confortable qui s'arrête lorsque le ministre doit démissionner, comme dans les affaires récentes de Jean-Yves Le Drian et Jean-Yves Le Drian. Si le ministre démissionne, il percevra 9 900 € par mois pendant trois mois après sa démission . "Rémunération" telle que stipulée dans l'arrêté du général De Gaulle de 1958.

 

Cotisez pour votre retraite

Contactez-nous

Posez une question
un expert vous répondra