A quoi correspond la retraite des instituteurs ?

Les instituteurs font partie intégrante des fonctionnaires d’Etat. 

Ils sont enseignants au primaire, ainsi que dans les écoles maternelles. Le corps des professeurs des écoles, fondé en 1989, a intégré un grand nombre d'enseignants.

Ceux qui étaient instituteurs avant peuvent entrer dans la catégorie "active" sous certaines conditions. Après cela, ils ont  la possibilité de prendre une retraite anticipée contrairement aux enseignants sédentaires. Hormis cette différence, les  mêmes règles  de retraite s'appliquent aux professeurs et aux instituteurs.  Consultez notre article guide concernant la Retraite par Métier.

De quelle caisse de retraite dépendent les instituteurs ?

Les instituteurs appartiennent au Service National des Retraites de l’Etat (SRE) dépendant de la Direction Générale des Finances Publiques. Leur contribution est depuis 2021 de 11,10 %.

Ils s'appuient sur le Régime de Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (RAFP) pour les retraites complémentaires. La cotisation versée au RAFP est de 10% est répartie équitablement par employeur et enseignant. Des régimes supplémentaires tiennent compte des facteurs salariaux qui ne sont  pas inclus dans le calcul de la pension de retraite. Ceux-ci comprennent des indemnités, des primes ou une rémunération pour les heures de tutorat des élèves. Il s'agit d'un système de points.

Le projet de réforme des retraites prévoyait un système de retraite universel à points, mais celui-ci a été brutalement interrompu en raison de la crise sanitaire de mars 2020.

Si le projet de loi est adopté, la réglementation relative à la retraite sera révisée. Ce projet de réforme vise à mettre fin à 42 programmes existants et, s'il était adopté, il aurait naturellement un impact sur le système actuel de retraite des enseignants des écoles.

L'éligibilité à la retraite varient selon que vous enseignez dans le secteur public, en tant que fonctionnaire ou dans un cabinet privé sous contrat.

Retraite des fonctionnaires :

Enseignants et professeurs de l'enseignement public

En tant que fonctionnaire, vous êtes affilié et versez des cotisations mensuelles au système de retraite de l'État. En tant que représentant permanent national de l'éducation, vous bénéficiez des avantages particuliers fixés par le Code des pensions civiles et militaires.

Contractez en ligne

Quelle est la somme de retraite perçue par les instituteurs ?

Les instituteurs retraités perçoivent une pension d’environ 2 500 €. 

De surcroit, les enseignants ayant trois enfants ou plus recevront une majoration de pension de 10 %. A partir du 4ème c'est 5% par enfant. Toutefois, le montant de la pension de retraite ne doit pas dépasser le salaire des 6 derniers mois, même si ils perçoivent une majoration ou une surcote par rapport au nombre de trimestres.

Le mode de calcul de leur retraite est similaire à celui des autres fonctionnaires. Il se base sur sur le total des 6 derniers mois. Utilisez cette formule :

Traitement indiciaire brut x Taux de liquidation x Coefficient de minoration (décote) ou majoration (surcote)  = Pension de retraite de base

Le salaire brut de base des 6 derniers mois avant la fin de l'activité de l'enseignant est le traitement brut indiciel de référence. Le coefficient de minoration ou d'augmentation se calcule selon le nombre de trimestres supplémentaires manquants ou supplémentaires associés à la période de cotisation requise. 

Vous cherchez à tirer des bénéfices de la retraite pour votre épargne ? Découvrez notre simulateur de PER pour définir votre retraite supplémentaire et prenez connaissance de notre guide sur le meilleur PER actuel pour vous aider dans votre choix se basant sur la réforme du 1er juillet 2011.

Cotisez pour votre retraite

A quel âge peuvent partir à la retraite les instituteurs ?

Pour les instituteurs, le départ à la retraite va dépendre de la catégorie à laquelle ils vont appartenir. Finalement,  les enseignants peuvent être considérés comme "actifs" ou "sédentaires", selon leur carrière et la durée de leur participation à l'éducation nationale. Il est intéressant d'investir dans un Plan Epargne Retraite

Les instituteurs de la catégorie active ont la possibilité de partir à la retraite dès 57 ans. Ils doivent remplir les conditions suivantes :

La catégorie active a la possibilité de prendre sa retraite à  57 ans. Les conditions suivantes doivent être remplies :

Intégrer le corps des professeurs des écoles avant le 1er juillet 2011.

  • Au moins 15 ans de service effectifs en tant qu’instituteurs.
  • Depuis 2011, cette durée a été portée à 17 ans.

La catégorie sédentaire peut prendre sa retraite qu'à partir de 62 ans. 

Ce sont des enseignants qui :

  • Sont été recrutés comme professeurs des écoles de manière directe
  • N’ont pas 15 ans de service comme instituteur.

Retraite des fonctionnaires non fonctionnaires, agents occasionnels ou dans l'enseignement privé

En tant qu'agent contractuel de la fonction publique (appelé aussi « non permanent »), vous êtes lié aux prestations de retraite de base du régime général d'assurance vieillesse administré par les organismes sociaux.

Si votre employeur est un établissement privé sous contrat avec l'Etat, vous êtes également rattaché au régime général d'assurance vieillesse de la sécurité sociale pour percevoir une pension de base.

Le régime de retraite supplémentaire dont vous bénéficiez dépend de la date de votre embauche :

Avant le 1er janvier 2017 : vous êtes couvert par les caisses AGIRC et ARRCO.Après le 1er janvier 2017 : vous vous présentez à l'IRCANTEC.

Dans certains cas, vous pouvez bénéficier du régime temporaire de retraite de l’enseignement privé, le RETREP et du régime additionnel de retraite, le RAR.

! À noter que le reste de l’article s’applique aujourd’hui principalement aux enseignants fonctionnaires de l’éducation nationale. Il pourra être complété pour répondre aux demandes des professeurs de l’enseignement privé ou des contractuels « non titulaires » prochainement.

Instituteur et professeur titulaire : âge légal et âge limite de départ à la retraite

En France, depuis le 1ᵉʳ juillet 2011, l’âge légal de départ à la retraite est de 62 ans pour les enseignants.

Quelle est la différence entre le taux d’intérêt plein et le taux d’intérêt maximum ?

Le maximum correspond à la rémunération que vous avez détenue pendant au moins 6 mois avant le départ et que vous percevrez après votre retraite. Ce ratio est de 75 dans la Fonction Publique.

La cote maximale peut être augmentée jusqu'à 80 en cas de bonus. Le taux plein est un taux de pension non actualisé ou non réduit. Ce taux dépend du nombre de trimestres travaillés et des primes perçues et peut être inférieur à 75 % du salaire total.

Pour percevoir l'intégralité de votre salaire, vous devez avoir l'âge légal de la retraite et avoir travaillé entre 166 et 172 trimestres pour les générations nées entre 1955 et 1972 et les générations suivantes (selon que vous appartenez aux « actifs » ou aux « sédentaires ») ou avoir atteint l'âge de révocation de la réduction (67 ans).

Si vous prenez votre retraite avant d'avoir atteint le nombre de trimestres fixé et avant l'âge de départ à la retraite, votre pension sera réduite.

A SAVOIR 

Les professeurs des écoles, qu'ils soient actifs ou sédentaires, ne perçoivent pas automatiquement une retraite à taux plein après avoir atteint l'âge de la retraite. Pour ce faire, ils doivent être en mesure de justifier de la durée réelle d'assurance demandée.

Cotisez pour votre retraite

Lisez aussi : 

Retraite Notaires              

Retraite BTP

Retraite Professeurs  

Retraite Journalistes   

Retraite SNCF

Retraite Banque de France

Retraite Députés

Retraite Policiers

Retraite Chauffeurs

Retraite Radiologues

Retraite Ophtalmologues

Retraite Gynécologues

Retraite Chirurgiens

Retraite Cardiologues

Retraite Orthophonistes 

Retraite Kinésithérapeute 

Retraite Dirigeants 

Retraite Président 

Retraite Agriculteurs 

Retraite Fonctionnaires hospitaliers 

Retraite Pilote de ligne 

Retraite Pharmaciens 

Retraite Facteurs 

Retraite Ingénieur 

Retraite Magistrats 

Retraite Coiffeurs 

 Retraite Gendarmes                                                                   

Retraite Militaires                                      

Retraite Avocats                                           

Retraite Psychiatres                                  

Retraite Pédiatres                                      

Retraite Dermatologues                             

Retraite Anesthésistes                                

Retraite Médecins                                      

Retraite Podologues                                   

Retraite Infirmiers                                     

Retraite Ministres                                      

Retraite Pompiers professionnels            

Retraite Assistantes maternelles                 

Retraite Clercs de notaires                         

Retraite Dentistes                                       

Retraite Entrepreneurs                                

Retraite Aide Soignantes                            

Retraite Experts Comptables                      

Retraite Sportifs de haut niveau                 

Retraite Psychologues                                

Retraite Boulangers 

Posez une question
un expert vous répondra

Pour examiner votre commentaire, nous sommes amenés à traiter vos données personnelles. Pour plus d'informations, consultez notre Politique de confidentialité.

La gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
Avis GoogleAvis Google | 4.9 sur 482 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727