A quoi correspond la retraite des chauffeurs routiers ? 

Quelle est la caisse de retraite des chauffeurs routiers ?

Le chauffeur routier peut être indépendant ou employé. Si il est salarié, il dépend de la Convention collective nationale des transports routiers et des activités auxiliaires du transport.

Le métier de chauffeur peut toucher des activités de transport de personnes ou de biens.

Sont affiliés au régime général les chauffeurs étant salariés dans une entreprise de transport de marchandises, de personnes, de fonds ou dans une entreprise de déménagement.  Consultez notre article guide concernant la Retraite par Métier.

Leurs cotisations sont versées :

  • A la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) En vue la retraite de base.
  • A l’Agirc-Arrco en vue de la retraite complémentaire.

Le cas des chauffeurs micro-entrepreneurs est aussi à prendre en compte, des chauffeurs routiers sont donc des travailleurs non-salariés.

Pour leur retraite complémentaire, ils dépendent de la Retraite Complémentaire des Indépendants (RCI).

Ces chauffeurs sont donc rattachés à la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI). 

Contractez en ligne

Quelle somme touche un chauffeur à la retraite ? 

Il y aura donc une différence de formule de calcul selon le statut du chauffeur : si il est indépendant ou chauffeur salarié. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte. 

50% de la rémunération moyenne perçue durant les 25 meilleures années : c’est le montant de la retraite à taux plein pour les chauffeurs salariés et les chauffeurs indépendants.

Il y a donc une grande fourchette concernant la retraite perçue par ces derniers.

Nous savons en outre que plus le chauffeur est expérimenté, plus son salaire augmente, et cela hors frais de route. Ces frais, malgré le fair qu’ils peuvent être très importants pour les chauffeurs grands routiers, n’entrent jamais dans le calcul de retraite. Finalement, en moyenne, la retraite d’un chauffeur routier avoisine les 1180€ par mois.

Cotisez pour votre retraite

A quel âge partent à la retraite les chauffeurs routiers ?

Il convient d’établir une distinction entre l’âge légal de retraite et l’âge de départ à taux plein. Concernant l’âge de départ en retraite des actifs, ils partent à la retraite au même âge que les autres salariés malgré les conditions de travail difficile.

Pour un chauffeur routier, l’âge légal de départ est fixé à 62 ans.

  • L’assuré peut effectuer une liquidation des biens lorsqu’il atteint l’âge légal de 62 ans. Selon son âge de naissance, un total de 167 à 172 trimestres est requis.
  • Lorsque le taux plein est accordé automatiquement, le chauffeur a atteint l’âge à taux plein. L’âge est de 67 ans, la retraite est perçue sans décote ou minoration, et ce même dans le cas où le nombre de trimestres nécessaires pour le taux plein.

Il peut y avoir une cessation des activités avant l’âge légal si certaines conditions sont remplies pour les chauffeurs routiers. C’est le Congé de Fin d’Activité qui permet cela, il est spécialement mis en place pour les routiers. 

Si il souhaite bénéficier du CFA, le chauffeur peut le demander lui même, mais des critères bien précis sont à remplir. Il n'a pas besoin d'avoir une autorisation préalable de l’employeur, elle n'est pas requise. Il peut faire la demande en ligne ou par voie postale si il le souhaite, selon ses préférences, il effectue la demande directement à la FONGECFA-Transport, et cel 4 mois avant la date où il envisage partir à la retraite. Il ne doit certainement pas démissionner avant obtention de l’accord de FONGECA-Transport, cela remettrait tout le processus en question.

Comment liquider ses droits à la retraite ?

Pour cela, le chauffeur routier doit le demander précisément 6 mois avant la date où il souhaite partir à la retraite. Il peut faire cette demande en ligne grâce au portail "lassuranceretraite.fr". Il doit se connecter sur son espace, ce dernier a la possibilité de compléter son dossier et ensuite déposer les pièces justificatives requises. L'état d'avancement de sa demande peut être suivi grâce à la rubrique « Suivre ma demande en cours ». Cette procédure permettra de liquider les droits au régime de base et les droits au régime complémentaire.

Obtenez un avis personnalisé

Y'a-t-il des conditions pour le départ à la retraite des chauffeurs routiers ? 

Pour bénéficier du Congé de Fin d’Activité (CFA), le chauffeur routier, le chauffeur doit être salarié d’une entreprise ayant adhéré à FONGECFA-Transport (association).

Ce dispositif permet au chauffeur routier, dès 57 ans, de partir en retraite anticipée. 

Parmi les conditions, le retraité doit avoir un total d’au moins 26 ans de service en tant que chauffer routier pour les déménagements ou le transport de marchandises.  

La durée est diminuée à 20 ans pour les transporteurs de fonds. C’est l’AGECFA-Voyageurs qui gère le secteur du transport de voyages. Une durée de 30 ans de service est requise. 

Avec ce dispositif, le chauffeur continue à percevoir une partie de son salaire après avoir démissionné. Son âge est déterminant pour le montant de son versement au moment où le dispositif entre en action :

70% si il y a entrée dans le dispositif avant ses 58 ans75% si il y a entrée entre ses 58 ans et ses 60 ans 80% si le départ a lieu avant ses 60 ans

Ce dispositif est le fruit du financement des cotisations, ainsi que des subventions de l’Etat. Le taux de cotisation est de 2,75 % de la masse salariale brute du personnel concerné, hors frais professionnels. 

Une répartition de la cotisation a lieu entre les salariés (40%) et l’employeur (60%). 

La pension de réversion des chauffeurs routiers 

Si le chauffeur décède, le conjoint de ce dernier aura droit à un versement de la pension de réversion. Qu'est ce que c'est ? C'est une partie de la pension que le défunt a perçu ou allait percevoir une fois à la retraite.  Certaines conditions sont nécessaires :

Le couple devait être marié. Le concubinage ou le PACS ne donnent pas droit à une pension de réversion.Le conjoint survivant doit avoir 55 ans au moins.Le montant des ressources du conjoint survivant ne doit pas dépasser certaines limites. En 2021, le plafond est ainsi fixé à 21 798,4 € pour une personne seule et 34 877,44 € pour un couple

A SAVOIR 

Le dispositif CFA sert également pour l’emploi. Comment ? 

Chaque salarié profitant d’un départ anticipé, permet l’embauche d’un chauffeur en CDI.


 

Contracter un PER

Posez une question
un expert vous répondra

Perlib : la gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
5.0
GoogleAvis Google | 164 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilité
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727.

logo-orias.svg