A quoi correspond la retraite des magistrats ?

Publié le 8 janvier 2024
par Assia Bousfiha

À la suite de la loi n° 2023-270 du 14 avril 2023 de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2023, portant réforme des retraites, deux décrets du 10 août 2023 relatifs au cumul emploi-retraite et à la retraite progressive ont été publiés au Journal officiel du 11 août (D. n° 2023-751 et D. n° 2023-753, 10 août 2023, JO 11 août), afin de préciser les modalités de mise en œuvre de la retraite progressive, permettant aux fonctionnaires en fin de carrière de réduire leur activité et de percevoir une pension, et du cumul emploi-retraite.

Une diminution de l'âge de retraite

Les nouveaux textes, entrés en vigueur le 1er septembre, ouvrent un droit à une pension partielle aux fonctionnaires :

  • ayant atteint l'âge mentionné au premier alinéa du 1° du I de l'article 25 diminué de deux années ;
  • justifiant d'une durée d'assurance de cent cinquante trimestres ;
  • bénéficiant d'une autorisation de temps partiel mentionnée à l'article L. 612-1 du Code général de la fonction publique.

La circulaire relative à la gestion de la retraite progressive des fonctionnaires de l’État et des magistrats et à l’organisation des relations entre le Service des retraites de l’État et les employeurs partenaires vient préciser le dispositif.

Il a rappelé que les représentants souhaitant bénéficier d'une retraite progressive doivent avoir atteint un âge minimum équivalent à une réduction de deux ans de l'âge de la retraite.

Actuellement, l'âge est de 60 ans et 9 mois, mais pour ceux nés en 1968, cet âge sera progressivement étendu jusqu'à 62 ans en 2030.

Le texte rappelle également que les conditions d'assurance sont de 150 quarters. Pour bénéficier de cette prestation de retraite mobile, le représentant doit continuer à travailler à temps partiel à un taux de 50 à 90 %.

Pour ce faire, vous devez introduire une demande de travail à temps partiel auprès de votre employeur, mais celui-ci n'est pas obligé de donner une réponse positive. Deux mois de silence équivaut à un rejet de la demande.

La circulaire encourage les fonctionnaires et les juges qui ne sont pas encore employés à temps partiel à introduire une demande auprès du Service national des retraites (SRE) en même temps qu'une demande de retraite progressive.

Lisez aussi : 

Retraite Notaires              

Retraite BTP

Retraite Professeurs  

Retraite Journalistes   

Retraite SNCF

Retraite Banque de France

Retraite Députés

Retraite Policiers

Retraite Chauffeurs

Retraite Radiologues

Retraite Ophtalmologues

Retraite Gynécologues

Retraite Chirurgiens

Retraite Cardiologues

Retraite Orthophonistes 

Retraite Kinésithérapeute 

Retraite Dirigeants 

Retraite Président 

Retraite Agriculteurs 

Retraite Fonctionnaires hospitaliers 

Retraite Pilote de ligne 

Retraite Pharmaciens 

Retraite Facteurs 

Retraite Ingénieur 

Retraite Coiffeurs 

 Retraite Gendarmes                                    

Retraite Instituteurs                                    

Retraite Militaires                                      

Retraite Avocats                                           

Retraite Psychiatres                                  

Retraite Pédiatres                                      

Retraite Dermatologues                             

Retraite Anesthésistes                                

Retraite Médecins                                      

Retraite Podologues                                   

Retraite Infirmiers                                     

Retraite Ministres                                      

Retraite Pompiers professionnels            

Retraite Assistantes maternelles                 

Retraite Clercs de notaires                         

Retraite Dentistes                                       

Retraite Entrepreneurs                                

Retraite Aide Soignantes                            

Retraite Experts Comptables                      

Retraite Sportifs de haut niveau                 

Retraite Psychologues                                

Retraite Boulangers 

Posez une question
un expert vous répondra

Pour examiner votre commentaire, nous sommes amenés à traiter vos données personnelles. Pour plus d'informations, consultez notre Politique de confidentialité.

La gestion de patrimoine, pour tous.
ActualitésContactez-nous
Avis GoogleAvis Google | 4.9 sur 482 avis
PERPER pour les professions libéralesGestion et avantages d’un PER : toutes les infos essentielles…Fiscalité PER : déduction fiscale, avantages | PerlibPER, PERP ou loi Madelin : comment les différencier ?Meilleur PER (Plan Epargne Retraite) - Lequel choisir ?Simulateur rente PER : calculez le montant de votre rente PERP !Simulateur Plafond de déductibilitéSimulateur PER : calcul et rendement
Assurance VieModalité de versement Assurance Vie et retraitAssurance Vie : succession et décèsFiscalité Assurance VieAssurance Vie pour les professions libéralesContrats de capitalisation : valorisez votre patrimoine !Simulateur Rachat Assurance VieSimulateur Assurance Vie : calcul et rendement
RetraiteAssurance Vie ou PER, comment choisir ?Professions libérales : préparer sa retraite quand on est indépendantÉpargne retraite individuelle : découvrez les meilleures solutions…Quel est le meilleur placement épargne retraite ?Retraite par métier : le guide de la retraite par profession Caisses complémentaires de retraite
ImmobilierLMNPLoi PinelSCPILoi Malraux : l’investissement dans l’immobilier ancienLoi Girardin : investissements et défiscalisationDéfiscalisation Monuments Historiques : tout savoir sur ce dispositif !Déficit foncier et réduction d'impôts

Perlib est un courtier en assurances agréé par l'ORIAS N°21 002 727